Mercredi 13 novembre 2019

Un quartier au XIXe siècle

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 31 mai 2002 - 140 mots

Publiée à l’occasion d’une exposition qui s’est tenue l’an dernier, La Nouvelle Athènes retrace à travers une série d’articles l’histoire urbanistique, sociale et artistique de ce quartier de Paris au XIXe siècle.

Se développant principalement entre 1820 et 1840 autour des églises de la Trinité et de Notre-dame-de-Lorette, cette partie du IXe arrondissement sera l’un des hauts lieux de la vie intellectuelle de la capitale.

Géricault, Ary Scheffer, Delaroche, Delacroix, Chassériau, Cabanel, puis Gustave Moreau vivent et travaillent dans ce quartier également recherché par acteurs (Talma), musiciens (Auber, Scribe, Bizet) et écrivains (George Sand, Baudelaire).

Ses cafés, où se bousculent peintres impressionnistes et poètes symbolistes, ont également participé à la renommée de la Nouvelle Athènes.

Bruno Centorame (dir.), La Nouvelle Athènes, haut lieu du Romantisme, éd. Action artistique de la Ville de Paris, 2001, 300 p., 300 ill., 40 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°150 du 31 mai 2002, avec le titre suivant : Un quartier au XIXe siècle

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque