Vendredi 14 décembre 2018

Les publications du Centre Pompidou

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 septembre 2000 - 464 mots

À nouveau centre, nouvelle politique éditoriale. Et le Centre Pompidou n’y est pas allé de main morte entre le « pack » du Temps, vite au catalogue très hype d’Elysian Fields réalisé par l’équipe Purple, en passant par un recueil atypique des collections et le très vivant Jour de fête.

À nouveau centre, nouvelle politique éditoriale. Et le Centre Pompidou n’y est pas allé de main morte entre le « pack » du Temps, vite au catalogue très hype d’Elysian Fields réalisé par l’équipe Purple, en passant par un recueil atypique des collections et le très vivant Jour de fête. Hormis dans les traditionnels catalogues Picasso sculpteur et Brassaï, au panier les fiches pratiques et les habituels commentaires, certes parfois scolaires et étouffants, qui accompagnaient d’ordinaire les œuvres. L’écrit est ici détrôné par les images. Omniprésentes, elles s’imposent loin de tout discours. Ce « putsch » éditorial à l’encontre du schéma éculé des catalogues d’exposition (développement de la problématique, fiches des œuvres, biographies, bibliographies) laisse parfois le lecteur sans voix. Les confrontations de l’accrochage papier des collections déconcertent parfois, comme celle entre Jeff Wall et Cherry Samba. Tout aussi elliptique est Elysian Fields. un objet du plus bel effet. L’idée de faire de l’espace du catalogue un complément de l’exposition, en y montrant d’autres œuvres, était séduisante. Malheureusement, on court derrière les légendes et les renseignements qui pourraient éclairer la démarche de certains artistes peu connus. Avis aux spécialistes donc : les catalogues ne sont plus des puits d’informations, mais des banques visuelles. Seuls Jour de fête et Le temps, vite (malgré des présentations trop stylisées) tirent réellement leur épingle du jeu. Peut-être parce qu’ils allient le catalogue traditionnel au renouveau de l’image et du regard avec plus de subtilité. Différentes brochures, reprenant le découpage de l’événement inaugural du Centre Pompidou, rassemblent des textes de spécialistes de tous horizons sur les temps, tandis qu’un cahier spécial regroupe une sélection d’œuvres. Jour de fête concrétise cette volonté de laisser parler les images. Dans un petit fascicule pimpant, on se promène dans une exposition largement illustrée et bien documentée. Équilibre satisfaisant ponctué par des « planches cadeaux » représentant une œuvre de chacun des artistes français choisi pour cette manifestation « dans le vent ». On sent que les éditions du Centre cherchent à atteindre une clientèle jeune avec cette hégémonie de l’image sur le texte, des couvertures et des mises en pages branchées, des prix attractifs. Les catalogues des expositions plus classiques font désormais figure d’ancêtres austères.

Jour de fête, éd. du Centre Pompidou, 75 F, ISBN 2-84426-051-9.
Le temps vite, éd. du Centre Pompidou, 150 F, ISBN 2-84426-037-3.
Elysian Fields, éd. du Centre Pompidou, Purple Institute, 240 F, ISBN 2-84426-043-8.
XX° MNAM, Collections, Une histoire matérielle, éd. du Centre Pompidou, 260 F, ISBN 2-84426-032-2.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°519 du 1 septembre 2000, avec le titre suivant : Les publications du Centre Pompidou

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque