Les collectionneuses d’art

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 2 juillet 2014 - 130 mots

Les études de genre sont un genre éditorial à part entière. Julie Verlaine, auteure d’une intéressante thèse sur les galeries (lire le JdA no 385, 15 fév. 2013), succombe à la mode en livrant un opus sur les femmes collectionneuses depuis le XIXe siècle.

Malgré les affirmations de l’historienne de l’art, on reste dubitatif sur l’hypothèse d’« une manière féminine de collectionner ». Peu convaincue elle-même, l’auteure consacre l’essentiel de l’ouvrage à raconter la vie de riches collectionneuses. Comprenant des noms célèbres par les institutions qui les portent (Peggy Guggenheim, Nélie Jacquemart) et des personnalités moins connues (Gabrielle Keiller), cette galerie de portraits montre surtout que le statut des collectionneuses épouse les évolutions de la femme dans la société. À quand une étude sur les galeristes femmes à Paris ?

Julie Verlaine, Femmes collectionneuses d’art et mécènes, de 1880 à aujourd’hui, éd. Hazan, 288 p., 35 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°417 du 4 juillet 2014, avec le titre suivant : Les collectionneuses d’art

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque