Mercredi 12 décembre 2018

Le Sein du père, Abraham et la paternité dans l’Occident médiéval

L'ŒIL

Le 1 décembre 2000 - 244 mots

Les médiévistes ne manqueront pas de s’abreuver à ce « Sein du père » aussi touffu que substantiel. Le thème du Sein d’Abraham, crucial au Moyen Âge, apparaît dans les images aux alentours de l’An Mil et décline au XIVe siècle, avant de disparaître. Des enjeux considérables motivent la « récupération » et la promotion par la chrétienté de cette figure majeure de l’Ancien Testament : Abraham est l’homme de l’Alliance avec Dieu. Son Sein devient la figure d’un lieu au statut évolutif (d’abord limbe des âmes justes attendant le Jugement, puis lieu paradisiaque accueillant les élus ressuscités) voisin et parfois assimilé au Royaume des cieux, mais dont la fonction serait de réunir la postérité spirituelle du Patriarche (les bons chrétiens) en une communauté unie. La diffusion de ce thème revêt bien sûr un caractère stratégique pour la consolidation de l’autorité de l’Église. L’analyse du thème et
de son évolution repose sur de nombreux paramètres, comme par exemple la question de la parenté, essentielle puisque la société médiévale pensait le monde en termes de parenté (charnelle, spirituelle, divine). Beaucoup plus vaste et complexe que ces quelques lignes ne le laisseraient supposer, le propos est aussi de nous introduire au cœur du processus de figuration visuelle, que l’auteur explore à travers une méthode novatrice d’« iconographie sérielle », et qui réserve bien des surprises.

Jérôme Baschet, Le Sein du père, Abraham et la paternité dans l’Occident médiéval, éd. Gallimard, 413 p., 250 F, ISBN 2-07-075705-6.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°522 du 1 décembre 2000, avec le titre suivant : Le Sein du père, Abraham et la paternité dans l’Occident médiéval

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque