Documentaire

L’âme du Musée d’Alger

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 7 novembre 2003 - 380 mots

À l’occasion de l’exposition « De Delacroix à Matisse » au Musée du Louvre (lire p. 9), France 5 diffuse un documentaire sur le Musée d’Alger.

« Pourquoi il les a appelées les femmes d’Alger ? Y’a aucun truc qui symbolise la femme algérienne », s’esclaffent deux adolescentes face à un tableau de Delacroix, tandis qu’une jeune femme algérienne, postée devant un tableau de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus, explique qu’elle aimerait « bien être à sa place : ne pas avoir un mari, mais un bébé venu du ciel ». Ces images ont été tournées à l’intérieur du Musée des beaux-arts d’Alger. Fondée en 1930, l’institution abrite des tableaux de Delacroix, Chassériau, Fromentin, Degas, Rodin, Renoir, Pissaro ou Sisley... Mais, plus qu’à ces grands noms de la peinture occidentale, c’est aux visiteurs du musée que le réalisateur s’est intéressé. En déambulant dans les salles, au fil des rencontres, la caméra leur donne la parole. Il en résulte un documentaire original et touchant. Que ressentent ces élèves devant la toile d’Étienne Dinet représentant une mère avec ses enfants ? « La police veut prendre leur pays », s’exclame l’un deux ; « Ils ont été chassés de chez eux et on a brûlé leur maison », rétorque un autre. Face à un paysage urbain montrant des rues d’Alger, deux jeunes gens évoquent « les terroristes » qui ont détruit plusieurs quartiers. Plus loin, une étudiante en arts plastiques nous dévoile l’unique miniature représentant des nus féminins, réalisée par Mohammed Racim. « On murmure qu’il aurait été assassiné à cause de ce nu, explique-t-elle. Moi, même si j’ai peur, cela ne m’empêchera pas d’aller jusqu’au bout. Il faudra apprendre à vivre avec ça. » De son côté, un employé du musée déplore la présence de toiles érotiques sur les cimaises de l’institution : « Notre religion nous interdit de montrer une femme nue. Moi, je n’aime pas vraiment voir ça. Mais c’est mon opinion, je ne juge pas les visiteurs, chacun a ses pensées. » En donnant leur avis, c’est tout un pan de leur propre histoire que ces hommes, femmes et enfants d’Alger nous livrent.

Impression – Musée d’Alger, documentaire réalisé par Patrice Chagnard (52 min, 2003), diffusé le dimanche 9 novembre à 9 h 20, sur France 5.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°180 du 7 novembre 2003, avec le titre suivant : L’âme du Musée d’Alger

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque