La vision d'un pionnier

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 28 août 2007

Peu connu en France, John Szarkowski n’est pas pour autant un anonyme. Photographe américain, directeur du département photo au MoMA durant vingt-six ans, il est aussi l’auteur d’un ouvrage essentiel publié en 1966, épuisé depuis belle lurette : The Photographer’s Eye.
Quarante et un ans plus tard, le bouquin reparaît donc et livre (enfin) son jus en français. Son bon jus ! Car, daté, L’Œil du photographe n’a pas pris une ride. Au contraire, il témoigne de la naissance de l’histoire de la photographie moderne, telle que nous la pratiquons aujourd’hui, indépendante de l’histoire de la peinture.
Étudions la photo à travers ses traditions artistiques et fonctionnelles, dit Szarkowski qui, en prime, illustre sa thèse avec les plus grands noms mondiaux de la photo. Cela, en 1966 ! 

John Szarkowski, L’Œil du photographe, 5 Continents, 160 p., 35 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°594 du 1 septembre 2007, avec le titre suivant : La vision d'un pionnier

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque