Mardi 18 décembre 2018

Photographie

« Julia Margaret Cameron : The Complete Phographs »

La poésie de Julia Margaret Cameron

Le Journal des Arts

Le 30 avril 2004 - 619 mots

Thames & Hudson publie un ouvrage de référence sur la première artiste photographe.

Sans doute l’un des plus beaux ouvrages sur la photographie publiés ces dernières années, Julia Margaret Cameron : the complete photographs est le fruit d’une entreprise à la fois ambitieuse et passionnée. Monumental et détaillé, ce livre de référence ne laisse aucune zone d’ombre dans la vie et la carrière prolifique, bien que relativement brève, de la première grande femme photographe, Julia Margaret Cameron (1815-1879).
Les quatre auteurs et spécialistes ont su tirer le meilleur parti de cette pléthore d’œuvres photographiques, d’inscriptions autographes, de registres sélectionnés. Par ailleurs, les nombreux échanges épistolaires, caractéristiques de la vie sociale à l’époque victorienne, se révèlent une source d’informations fascinante, détaillée et souvent très personnelle. À cette correspondance s’ajoutent les albums de photographies, assemblés par Cameron pour ses mentors, ses mécènes, sa famille et ses amis, qui forment le cœur de son œuvre, aujourd’hui dispersé principalement aux États-Unis et en Grande-Bretagne.
Épouse modèle d’un ancien administrateur colonial de haut rang en Inde, propriétaire de plantations de café à Ceylan et mère de six enfants, Julia Margaret Cameron n’a abordé la photographie qu’à l’âge de 48 ans. Avertie de son invention par Sir John Herschel, un scientifique réputé qui a contribué à l’amélioration du processus, elle reçoit en 1863 son premier appareil photo, cadeau de sa fille et son gendre.
Figure cultivée et férue de littérature, fréquentant cercles artistiques et intellectuels, Cameron a pris un nombre impressionnant de photographies à la mise en scène expressive caractérisées par sa mise au point sélective et ses effets de clair-obscur accentuant le modelé de ses sujets souvent inspirés de la peinture classique. Hormis ses fameux portraits d’hommes célèbres, de belles femmes et d’enfants angéliques, ce sont 1 225 compositions originales, tableaux vivants autour de thèmes religieux, mythologiques et littéraires, qui figurent au dernier recensement.

Stratégie commerciale
L’ouvrage est divisé en huit sections thématiques introduites chacune par un texte didactique : « Débuts », « Religion », « Femmes », « Hommes », « Enfants », « Illustrations », « Idylles » et « Ceylan ». Classées par ordre chronologique, les reproductions témoignent de l’évolution du style de Cameron et permettent au lecteur d’observer les variantes de chaque session photographique. Les reproductions en noir et blanc, qui forment la majeure partie du catalogue, sont ponctuées de quelques images reproduites en pleine page et en couleur dans un souci de récréer la richesse des tonalités des épreuves originales comme de souligner le talent de Cameron en matière d’éclairage et de composition.
Annexes situées en fin d’ouvrage, « Registres de copyrights », « Inscriptions, timbres et le commerce de la photographie », « Albums », « Collections », « Modèles » et « Sources d’inspiration » constituent une riche documentation.
Dans des analyses fines et éclairantes, Colin Ford recrée fidèlement le brillant cercle social de Cameron tandis que Julian Cox examine la vision artistique et l’évolution du style déjà identifiable de l’artiste pionnière. Ailleurs, Philippa Wright observe l’utilisation commerciale par la photographe du format réduit, taille « carte de visite », de certaines images quand Joanne Lukitsh revient sur les explorations photographiques des débuts de l’artiste. Tout en retraçant les réussites techniques progressistes et les sources bibliques, littéraires, mythologiques et stylistiques de l’artiste, l’ouvrage identifie presque tous les modèles et revient en détail sur la stratégie commerciale clairement définie de ce parangon de la créativité féminine au XIXe siècle. Un volume indispensable pour les spécialistes et une mine d’information pour tout lecteur intéressé par la photographie.

JULIA MARGARET CAMERON : THE COMPLETE PHOTOGRAPHS

Editions Thames & Hudson (diffusé en France par Interart), 560 p., 1 329 ill. n & b, 60 ill. couleur, en anglais, 190 euros. ISBN 0-5005-4265-1

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°192 du 30 avril 2004, avec le titre suivant : « Julia Margaret Cameron : The Complete Phographs »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque