Vendredi 23 février 2018

Federica Muzarelli, Femmes photographes

Photographes, femmes et militantes

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 26 janvier 2010

ESSAI - Le sujet de ce livre n’est pas à chercher dans son titre, Femmes photographes, mais dans son sous-titre : Émancipation et performance (1850-1940).

Car il ne s’agit pas ici d’une énumération de représentantes du « deuxième sexe » en photographie, mais de la présentation de l’œuvre de douze photographes, dont les plus connues s’appellent Julia Margaret Cameron, Claude Cahun, Hannah Höch et Tina Modotti. À coups de thèses et d’hypothèses, l’auteure entreprend de dépoussiérer le regard souvent réducteur porté sur leur travail en montrant que ces femmes étaient transportées par un même engagement et une même volonté de proposer une alternative à leur époque, ce que les milieux officiels leur refusèrent longtemps.

Federica Muzarelli, Femmes photographes, Hazan, 340 p., 150 ill., 45 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°621 du 1 février 2010, avec le titre suivant : Federica Muzarelli, <em>Femmes photographes</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque