Étant donné

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 octobre 2008

Envoûté par le génie de ses maîtres, André Raffray a eu l’idée de « voler les sujets des artistes et de les refaire ».

Pour lui, l’activité de copiste ouvre la voie à l’interprétation qui mène bientôt vers l’introspection. Après avoir illustré pieusement « La Vie de Marcel Duchamp » en seize gouaches pour l’exposition du Centre Pompidou en 1977, il s’attelle à son œuvre la plus énigmatique : Étant donnés : 1e La chute d’eau, 2e Le gaz d’éclairage. Telle une enquête policière, les dessins et les toiles exposées en 2008 à la galerie Beaubourg traduisent le souci du détail qui anime le peintre. Dans ce livre très illustré et agrémenté d’un long entretien, Bernard Blistène rend hommage à cette fascination créative.
Bernard Blistène, Étant donné André Raffray, éditions de la Différence/Les Irréguliers, 95 p., 20 euros, ISBN 978-2-7291-1755-9.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°288 du 3 octobre 2008, avec le titre suivant : Étant donné

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque