Vendredi 14 décembre 2018

Biographie

Alberti, le précurseur polymorphe

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 17 février 2006 - 400 mots

Franco et Stefano Borsi retracent la vie de l’architecte et théoricien de la Renaissance.

Grand précurseur de la Renaissance italienne, architecte et théoricien, Leon Battista Alberti (1404-1472) fait l’objet d’une première biographie aux éditions Hazan. Cette étude a été réalisée par Franco Borsi, professeur d’histoire de l’architecture à Florence et déjà auteur du catalogue raisonné de l’œuvre de l’architecte (1977, Phaidon, Londres), et Stefano Borsi, professeur d’histoire de l’art à Naples. Les deux universitaires montrent les multiples facettes de l’humaniste florentin à travers ses écrits, ses œuvres, mais aussi son histoire personnelle et les relations qu’il entretint avec ses commanditaires. Loin de l’image souvent lisse et plate de l’érudit, les auteurs en offrent une vision polymorphe. Leur étude est divisée en de nombreux et courts chapitres qui, chacun, dévoilent un aspect de son œuvre, s’attachant tant à la construction du mythe d’Alberti qu’au traité d’architecture De re aedificatoria (L’Art d’édifier), paru en 1452 – un texte fondamental pour la théorisation de l’architecture réédité au Seuil en 2004.
Les auteurs évoquent les années d’apprentissage dans une famille parmi les plus puissantes de l’oligarchie florentine, frappée par la défaite politique et économique et contrainte à l’exil par un décret de 1401, trois ans avant la naissance de Leon Battista… Son histoire inspira à Alberti notamment le traité sur la famille, Il Libri della famiglia. « Plus l’exigence d’écrire a pour origine la brûlante réalité – la nécessité d’évoquer la grandeur passée de la famille comme modèle pour le futur –, plus le texte devient solennel et circonspect, noble et mesuré, lent et minutieux », expliquent Franco et Stefano Borsi.

L’ironie d’Alberti
Ces derniers s’immiscent dans l’univers mental d’Alberti, analysent ses préoccupations intellectuelles, intimement liées à une époque et à son propre parcours, pour éclairer les bouleversements qu’il introduisit dans les domaines de l’architecture et des arts. Ils suivent le théoricien à Rimini, Mantoue, Rome, abordent différents chapitres de sa vie, s’intéressant tantôt à des aspects singuliers tel « Alberti et l’ironie », tantôt à des éléments fondamentaux comme « Le système des arts » ou « L’idéal politique du De iciarchia ». Une biographie passionnante, construite sur un mode à la fois chronologique et thématique, pour rendre toute la complexité de l’œuvre et du personnage, lequel se révèle ici sous un jour inédit.

Franco et Stefano Borsi, Léon Battista Alberti. Une biographie intellectuelle, éd. Hazan, Paris, 2006, 368 p., 35 euros, ISBN 2-85025-908-X.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°231 du 17 février 2006, avec le titre suivant : Alberti, le précurseur polymorphe

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque