Dimanche 25 février 2018

Robert Fleischel

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 7 janvier 2008

Installé au Japon, Robert Fleischel y est devenu spécialiste de l’art des « Sagemono ».

Alsacien de naissance, Robert Fleischel a fait des études supérieures de commerce à Montpellier. Arrivé au Japon en 1968, il y travaille pendant vingt ans pour une maison de commerce. “Je n’étais pas venu pour l’art japonais, mais je l’ai rapidement découvert. Comme la plupart des étrangers vivant au Japon, ma première approche [s’est] faite par les céramiques, les estampes et la peinture.” Son intérêt s’étend par la suite aux meubles et arts décoratifs japonais, qui deviennent vite trop encombrants. Sa rencontre avec les netsuke et les objets s’y rapportant fut déterminante. À travers eux, il s’informe avec de plus en plus d’engouement sur le pays du Soleil-Levant, son histoire, ses traditions et ses légendes. “En apprenant qu’il n’y avait pas de marchand vraiment spécialisé dans ce domaine au Japon, je me suis dit : il y a peut-être une place à prendre.” Voici donc maintenant douze ans que Robert Fleischel a créé à Tokyo la galerie Sagemonoya, un nom qui indique sa spécialité en japonais : l’art des “Sagemono” représenté par les netsuke, inro, yatate, kiseruzutsu, bokuto...

Cependant, ce ne fut pas une entreprise facile. Si le marchand comptait de nombreux collectionneurs occidentaux, ses débuts au Japon furent fastidieux. “Le netsuke était un domaine de l’art japonais très peu connu ici à l’époque, sauf par quelques amateurs étrangers installés au Japon, comme Raymond Bushell par exemple.” Aujourd’hui, sa principale clientèle se trouve toujours aux États-Unis et en Europe, où il organise régulièrement des expositions. Au Japon, il persévère également dans cette activité. “Grâce à cela, et aussi aux fréquents articles écrits par mon assistante Yukari Yoshida dans des revues locales, le nombre de collectionneurs japonais augmente petit à petit. Mais il reste encore très faible. Or, ne dit-on pas en France que l’espoir fait vivre ?

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°159 du 22 novembre 2002, avec le titre suivant : Robert Fleischel

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque