Groupie

L’effet Bowie

Par Éléonore Thery · Le Journal des Arts

Le 22 novembre 2016 - 172 mots

Chez Sotheby’s, vente en gants blancs de la collection du chanteur.

Londres - Dans le clip de Let’s dance, l’album de son plus gros succès commercial, David Bowie jouait de la guitare en gants blancs. Le 10 novembre dernier, chez Sotheby’s Londres, les mêmes gants blancs ont couronné la première des trois ventes consacrées à sa collection. Attendue entre 9,4 et 11,7 millions d’euros, cette session consacrée aux plus belles pièces a atteint 34,1 millions d’euros. De nombreux artistes britanniques figuraient au catalogue, dont Frank Auerbach et sa toile Head of Gerda Boehm qui a battu un nouveau record (4,4 millions de livres). Autre trophée, Air Power, signée Jean Michel Basquiat a été achetée pour 8 millions d’euros. Outre une vente du jour le lendemain, Sotheby’s avait organisé une session spéciale pour les pièces du designer italien Ettore Sottsass et du Memphis Group qui ont réuni 1,4 million d’euros. L’ensemble de la collection qui comprenait quelque 356 lots a atteint 46,1 millions d’euros, triplant son estimation de 11,2 à 16,4 millions d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°468 du 25 novembre 2016, avec le titre suivant : L’effet Bowie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque