Dimanche 25 juillet 2021

Collection Whitney, une île à vendre

L'ŒIL

Le 1 mai 1999 - 161 mots

Après la vente, en avril dernier, des objets d’arts décoratifs des feux époux Whitney, c’est au tour de leur collection d’art d’être mise sur le marché. On se souvient, en 1990, de l’enchère-record atteinte par leur Moulin de la Galette (78,1 M$). Cette fois encore, tous les espoirs sont permis pour les chefs-d’œuvre de Seurat et de Cézanne figurant dans cet ensemble. Du premier, L’Île de la Grande Jatte, l’une des deux huiles préparatoires au célèbre Dimanche à la Grande Jatte, conservé à l’Art Institute de Chicago. De Cézanne, Rideau, Cruchon et Compotier (1893-1894) estimé 25/35 M$. Peint pendant la période de maturité du maître de l’Estaque, il constitue sans doute le plus beau Cézanne mis sur le marché ces dix dernières années. À noter également, Le Journal de Picasso (1912), estimé 4/6 M$, ainsi que le Cache-Cache de Berthe Morisot (2 M$), présenté lors de la première exposition impressionniste chez Nadar, en 1874 .

NEW YORK, Sotheby’s, le 10 mai.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°506 du 1 mai 1999, avec le titre suivant : Collection Whitney, une île à vendre

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque