Vendredi 6 décembre 2019

Bernard Moninot - En galerie

Galerie Jean Fournier et Galerie Putman – Paris-7e et Paris-4e - Jusqu’au 4 mai 2018

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 30 avril 2018 - 203 mots

Coup double pour Bernard Moninot (né en 1949), qui présente ces jours-ci deux expositions complémentaires à Paris.

Si l’artiste y présente des séries récentes de dessins (compter entre 1 800 et 4 200 euros), dont Clinamen, très belle série de dessins réalisés au tire-ligne sur deux plans (dont un transparent), et Cadastre, qui témoignent de l’intérêt de Bernard Moninot pour les constellations et les sciences – le « clinamen » est un concept de la physique épicurienne –, le grand-œuvre de ce dessinateur hors pair est présenté à la Galerie Fournier. Petit théâtre suspendu réalisé entre 2012 et 2017, Chambre d’écho est un important dessin-bricolage dans l’espace, matérialisation mécanique de l’espace et du temps, qui fait référence aux montagnes que l’artiste perçoit depuis son atelier dans le Jura. L’œuvre renvoie au souvenir de la « sensation » émise par le diapason de la mère de l’artiste, musicienne, en donnant une « image » de la spatialisation du son. Impossible de ne pas penser ici au Grand-Verre de Duchamp et de se dire que Bernard Moninot signe là son chef-d’œuvre (prix : 7 000 euros).
 

« Bernard Moninot, Chambre d’écho »,
Galerie Jean Fournier, 22, rue du Bac, Paris-7e, www.Galerie-jeanfournier.com, et
« Cadastre » ,
galerie Catherine Putman, 40, rue Quincampoix, Paris-4e, www.catherineputman.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°712 du 1 mai 2018, avec le titre suivant : Bernard Moninot - En galerie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque