Art précolombien,Bogota persiste

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 juin 2006 - 155 mots

NEW YORK - La Colombie ne veut toujours pas lâcher prise sur les cinq lots colombiens en or des cultures Calima et Sinu, vendus entre 7 200 et 21 600 dollars (5 700 et 17 000 euros) chez Sotheby’s le 9 mai à New York.

Ces objets précolombiens, considérés comme volés sur le site archéologique de Palmira (dans le sud-ouest du pays), seraient sortis illégalement du territoire, selon le gouvernement de Bogota.

Ce dernier a porté plainte (lire le JdA no 238, 26 mai 2006, p. 39). Sotheby’s avait accepté de conserver ces lots pour une durée de trente jours après leur adjudication, le temps pour la Colombie de prouver ses affirmations.

Ce délai écoulé, les objets n’ont toujours pas été donnés aux acheteurs, malgré l’absence de preuves de pillage. « Les discussions se poursuivent avec le gouvernement colombien ainsi que leurs recherches sur les lots », nous a seulement indiqué la maison de ventes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°240 du 23 juin 2006, avec le titre suivant : Art précolombien,Bogota persiste

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque