Vendredi 23 février 2018

Art Chicago plus « moderne »

La présence française reste toujours forte

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 juillet 2008

La foire d’art contemporain Art Chicago réunira, du 7 au 11 mai, dans la capitale de l’Illinois, 216 galeries venant de vingt-six pays. Les organisateurs attendent 40 000 visiteurs pour l’un des principaux rendez-vous du marché américain de l’art.

CHICAGO - Art Chicago, installé sur le Navy Pier, la jetée sur le lac Michigan, tout près des gratte-ciel historiques du “Loop”, accueillera cette année 216 galeries, dont 112 venant de vingt et une villes américaines. New York arrive en force avec 49 participants, suivie par Chicago (24), Los Angeles-Santa Monica-Venice (15) et San Francisco (10). La France est ensuite le pays le mieux représenté avec 18 galeries, suivie de l’Allemagne (15), la Grande-Bretagne (12) et l’Espagne (11). La majorité des œuvres présentées ont été réalisées ces deux dernières années. Thomas Blackman, l’organisateur de la foire, souligne qu’Art Chicago “s’est fait une spécialité de montrer les travaux les plus récents”. Cependant, les organisateurs “ont insisté pour accueillir des galeries plus établies présentant des artistes reconnus, et même certains marchands du second marché, ce qui conduit à une plus grande diversité des collectionneurs”. Ainsi, des marchands d’art moderne comme Richard Grey, Waddington, Landau Fine Art, Marlborough, Gimpsel Fils, Hirschl & Adler Modern et Joan T. Washburn seront présents, même si Paul Grey estime que les foires de Paris, New York, Bâle et Cologne sont plus importantes pour l’art moderne. Les stands sont proposés au tarif de 4 000 dollars (24 600 francs) l’unité de 11,1 m2. La plupart des galeries prendront de 2 à 5 unités, mais le stand de Leslie Waddington en comprend onze pour former le plus vaste stand de la foire. De nombreuses galeries en prendront six (Daniel Templon, Thaddaeus Ropac, Hauser & Wirth, Barbara Gladstone), les jeunes galeries se contentant d’une ou deux. En comptant le transport et les frais d’hébergement sur place, Art Chicago est globalement une foire très chère, même si les marchands hexagonaux bénéficient d’une aide publique.

Parmi les galeries françaises, Yvon Lambert proposera des œuvres de Christian Boltanski, Jonathan Monk, Douglas Gordon, Robert Ryman. Emmanuel Perrotin exposera des photographies de Jean-Pierre Khazem et de Terry Richardson, et Anne de Villepoix des pièces de Franck Scurti.

ART CHICAGO

7-11 mai, Navy Pier, 600 E. Grand Ave., Chicago, tél. 1 312 587 3300.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°82 du 30 avril 1999, avec le titre suivant : Art Chicago plus « moderne »

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque