Antiquorum et Vacheron Constantin fêtent le temps qui passe

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 avril 2005

Pour célébrer le 250e anniversaire de Vacheron Constantin en avril 2005, la plus ancienne des manufactures horlogères du monde s’associe à l’auctioneer suisse Antiquorum le 3 avril le temps d’une vente historique. 250 modèles de montres et autres garde-temps d’exception, qui ont fait la renommée de la marque depuis le XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui, seront livrés au feu des
enchères. Le lot phare est certainement la montre de poche du roi Fouad I d’Égypte, cadeau de la colonie suisse d’Égypte pour marquer la visite du monarque sur le sol helvète en juillet 1929. Cette montre en or à 18 carats, comptant douze complications, muni d’un cadran en argent et portant au dos les armoiries de la famille royale d’Égypte peintes en émail, a été estimée 1,3 à 1,9 million d’euros. Sa réalisation qui prit pas moins de trois ans et demi, coûta déjà à l’époque une petite fortune… Une montre en or à 18 carats à heures sautantes avec date et produite en 1827 figure parmi les lots historiques. Estimée 13 000 à 19 500 euros, elle possède un boîtier « Empire » signé, un cadran argenté guilloché sur lequel s’affiche le guichet des secondes ainsi qu’un compteur des minutes,
la date à 6 heures et une fenêtre à heure sautante.

Un savoir-faire immuable
La période Art déco est notamment représentée par une montre bracelet pour homme rectangulaire de 1924 en platine, or jaune et émail à décor géométrique en émail « champlevé » bleu incrusté d’or jaune, estimée 26 000 à 39 000 euros. Pour marquer le coup, la manufacture Vacheron Constantin a aussi fait fabriquer spécialement pour cette vente-anniversaire des pièces spectaculaires, témoignages d’un savoir-faire immuable dont « Le Tour de l’Île », une large montre bracelet de 47 mm dotée d’un cadran noir qui ne sera plus jamais reproduit sur aucune autre pièce, conférant à cet exemplaire une valeur unique de collection. Estimée 1 à 1,3 million d’euros, « cette montre bracelet tourbillon à répétition minute, astronomique, double face, est la montre la plus spectaculaire jamais fabriquée par Vacheron Constantin, et est peut-être la plus compliquée au monde, indique la maison Antiquorum. Le mouvement comprend 834 pièces et fut développé en plus de 10 000 heures au  total. » Enfin, il faut noter l’incroyable pendule « L’Esprit des cabinotiers » cumulant quatorze complications et cinq fonctions, estimée 1,9 à 2,6 millions d’euros. Réalisée en forme de sphère, elle s’ouvre comme une fleur de lotus à huit pétales en onyx, lapis-lazuli et or rose.

Le Quart de Millénium de Vacheron Constantin, 3 avril, GENÈVE, Mandarin Oriental Hôtel du Rhône, quai Turrettini 1, tél. 41 (0)22 909 28 50, www.antiquorum.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°568 du 1 avril 2005, avec le titre suivant : Antiquorum et Vacheron Constantin fêtent le temps qui passe

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque