Vendredi 4 décembre 2020

L’Université Fisk autorisée à vendre ses Stieglitz sous certaines conditions

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 novembre 2010 - 242 mots

NASHVILLE (ETATS-UNIS) [09.11.10] – La justice permet une nouvelle fois à l’Université Fisk de vendre une partie de la collection Stieglitz pour 30 millions de dollars (environ 21 millions d’euros), à condition que deux tiers de la somme soient reversés à un fonds de mise en valeur de la collection.

L’Université Fisk connaît des difficultés financières et souhaite vendre la moitié de sa collection Stieglitz au Crystal Museum of American Art de Bentonville. En effet, les règles d’inaliénabilité pour les musées américains existent mais restent souples. Cette vente rapporterait 30 millions de dollars à la Fisk.

Or, comme le rapporte Associated Press, la Chancelière Ellen Hobbs Lyle a affirmé jeudi 4 novembre 2010 que seulement 10 millions de dollars reviendraient à l’Université pour se sauver de la faillite. L’Université Fisk devra investir les 20 millions restants dans un fonds spécialement dédié à la présentation et à la conservation de la collection.

En 2009 la justice avait déjà donné raison à la Fisk, en litige avec le musée Georgia O’Keeffe qui désapprouvait cette vente. Ce dernier en tant que responsable moral de l’artiste Georgia O’Keeffe, donatrice de la collection il y a 50 ans, était naturellement intéressé par l’acquisition des œuvres.

Selon le Tennessean, Hazel R. O’Leary, la présidente de la Fisk, juge les restrictions financières imposées par la chancelière « excessives ». Le musée Georgia O’Keeffe quant à lui, reste opposé à cette vente qui serait contraire au souhait de la donatrice.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque