Dimanche 16 décembre 2018

L’expérimentation de la gratuité dans les musées chinois n’est pas sans poser problème

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 mars 2008 - 245 mots

PEKIN (CHINE) [07.03.2008] – Victime de son succès, la gratuité expérimentée depuis le 23 janvier dans certains musées chinois attire un nombre vertigineux de visiteurs, semant le désordre dans les salles.

A l’échelle de la Chine, la gratuité des musées pose des problèmes d’affluence. Les conservateurs chinois, observant la situation dans les musées pionniers testant la gratuité, redoutent l’extension prévue de cette mesure à 500 nouveaux musées d’ici 2009. Au premier jour d’ouverture gratuit, le chaos régnait déjà dans les salles. C’est le cas du musée national de l’armée, musée pilote, qui le 1er mars accueillait 12 000 visiteurs au lieu de 1200 en moyenne avant l’instauration de la gratuité. Le deuxième jour le nombre de visiteur passa à 24 000 et n’a cessé d’augmenter depuis, posant de graves problèmes d’hygiène et de sécurité. Malgré le recrutement de quarante gardiens supplémentaires, les détritus ont envahi rapidement les salles et les toilettes ont été aussi vite saturées. Les enfants par milliers montent sur les canons des blindés et font des glissades à l’intérieur des torpilles, multipliant ainsi les cas d’accidents.

Le musée national de Chine, lui aussi débordé, s’inquiète par la voie de son directeur, M. Huang Chen, du manque à gagner de l’opération, compte tenu de l’augmentation consécutive des coûts d’électricité, de l’eau, de sécurité et de maintenance. Les entrées payantes représentaient tout de même 10 millions de yuan par an (926 000 euros). Une somme que s’engage à couvrir le gouvernement chinois. (source www.chine-informations.com)

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque