Mercredi 18 septembre 2019

L’Etat italien financera un socle antisismique pour le David de Michel-Ange

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 décembre 2014 - 356 mots

FLORENCE (ITALIE) [23.12.14] – L’Etat italien versera 200 000 euros à la Galleria dell'Accademia de Florence pour que le David de Michel-Ange soit protégé par un socle antisismique. Les autorités sont soucieuses de l’état de conservation de l’œuvre, déjà critique, suite à une série de mini-séismes survenus dès le vendredi 19 décembre dans la région du Chianti.

Vendredi 19 décembre au matin, deux secousses, d’une magnitude de 3,8 et 4,1, ont fait trembler la région du Chianti, entre Florence et Sienne. Des tremblements de plus faibles amplitudes, entre 3 et 3,5, ont suivi samedi matin. Au total, plus de 250 secousses ont été ressenties selon l'Institut national de géophysique et vulcanologie (INGV). Si aucune victime n’a été signalée, et seuls des dégâts mineurs relevés, l’Etat et la ville de Florence se sont inquiétés pour le patrimoine architectural et culturel de la région, plus particulièrement pour le célèbre David de Michel-Ange exposé à la Galleria dell'Accademia de Florence. Le ministre de la Culture italien, Dario Franceschini, a ainsi annoncé samedi 20 décembre que l'Etat allait verser les 200 000 euros nécessaires pour doter la sculpture d’un socle anti-sismique, rapporte l’AFP.

Au printemps dernier, un article paru dans le quotidien italien La Repubblica avait relayé une étude publiée par le Conseil national de recherche italien (CNR) et l'université de Florence qui signalait que la sculpture, taillée dans un bloc de marbre blanc de Carrare de plus de 5,5 tonnes et de 5 mètres de haut, souffrirait de « micro-fractures» dans les jambes. Le David a d’autant été plus fragilisé qu’il a été exposé pendant trois siècle sur la Piazza della Signoria, avant d’être remplacé par une copie puis abrité en 1873 dans la Galleria dell'Accademia.

Les scientifiques avaient alors préconisé la construction d’un socle protégeant la statue de toute vibration (travaux, séismes). Les récentes secousses sismiques « rendent ce projet encore plus urgent », a expliqué le ministre, en ajoutant qu’un « un chef-d’œuvre absolu comme le David ne doit courir aucun risque ». Angelo Tartuferi, directeur de la Galerie de l'Académie de Florence a déclaré qu'avec ce financement, le socle devrait être prêt d'ici à un an.

Légende photo

Michel-Ange (1475-1564), David (1501-1504), marbre, h. 434 cm - © Photo Korido - 2014 - Licence CC BY-SA 4.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque