Mercredi 2 décembre 2020

Le David de Michel-Ange craint les travaux du tunnel du TGV italien

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 mars 2011 - 342 mots

FLORENCE (ITALIE) [07.03.11] - La sculpture de David, réalisée par Michel-Ange entre 1501 et 1504, serait mise en danger par un projet de tunnel pour le TGV italien qui passerait sous le centre historique de Florence.

Un projet de tunnel pour le TGV italien qui passerait sous le centre historique de Florence risquerait d’endommager le symbole de la ville, la sculpture du David de Michel-Ange. Bien que les tunnels doivent être construits à 600 mètres de l’emplacement de la sculpture, les vibrations causées par les travaux risqueraient d'altérer la sculpture si elle n’est pas déplacée. Déjà sujette aux vibrations causées par les pas des visiteurs et de la circulation avoisinante, l’architecte Fernando De Simone met en avant le risque d’écroulement.

Cristina Acidini, conservatrice au pôle muséal de Florence refuse de tomber dans l’alarmisme et précise qu’une étude est en cours pour vérifier la résistance sismique de la Galerie. Elle espère que cette étude va permettre de mesurer les risques éventuels liés au TGV.

Le David, symbole de la ville de Florence, est admiré par des touristes du monde entier. En 2010, les visiteurs avaient déboursé plus de 8 millions d’euros pour le voir, ce qui avait abouti à une controverse entre la Ville de Florence et le ministère italien de la Culture sur la propriété de la sculpture et des recettes qu’elle engendre.

Le David a été réalisé par Michel-Ange entre 1501 et 1504 et mesure plus de 5 mètres de hauteur avec son socle. Depuis 1873, la sculpture est exposée à la Galleria dell'Accademia de Florence afin de la protéger des intempéries et de la pollution. Elle a été sujet à des dommages dès le XVIe siècle, lorsque le peuple florentin s’empara du Palazzo Vecchio au centre de la ville. Le peuple se défendit contre les soldats des Médicis qui les avaient assiégés en lançant des projectiles. Un d’entre eux toucha la statue, à cette époque installée en extérieur. Son bras gauche fut brisé en 3 morceaux. Quinze ans plus tard, la statue fut restaurée sur ordre de Cosme de Médicis.

Légende photo

Le David de Michel-Ange au musée de l'Académia à Florence - Photo David Gaya - 2005 - Licence CC BY SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque