Dimanche 29 novembre 2020

Les réseaux sociaux feront aussi partie des sites archivés par la BnF à l’occasion de la campagne électorale de 2012

Par Doriane Lacroix Tsarantanis · lejournaldesarts.fr

Le 27 avril 2012 - 420 mots

PARIS [27.04.12] – La Bibliothèque Nationale de France a annoncé que « Des milliers de sites impliqués dans l’élection présidentielle et les élections législatives de 2012 vont être collectés par les robots d’archivage de la BnF en collaboration avec les bibliothèques de dépôt légal en région ». Mais à la différence des élections de 2007, les blogs et réseaux sociaux figureront aussi parmi les 10 000 sites archivés.

Réalisée au titre de la mission de dépôt légal de l’Internet de la BnF, la collecte concerne toutes les publications en ligne ayant un rôle à jouer dans la campagne. Ainsi seront archivés les sites des candidats, des partis et des groupes de soutien, mais aussi les sites d’analyse, de presse ou de militants. La BnF précise que pour les élections présidentielles et les législatives de 2012 seront également conservés « les blogs, les vidéos officielles ou parodiques diffusées sur des plates-formes de partage, et les réseaux sociaux sur lesquels le discours politique et militant se diffuse », ceci afin de couvrir les nouvelles formes d’expression de la vie politique en ligne. Le site PC Inpact rapporte que Facebook, Twitter, Google , Pinterest et Flickr sont concernés, mais que seuls « les comptes des utilisateurs impliqués dans la campagne » seront étudiés. Concrètement, la BnF a indiqué que ce sont les « comptes officiels, soutiens importants, médias, militants particulièrement actifs, etc. » qui entreront dans cette catégorie, ces comptes devant « impérativement être publics pour pouvoir être collectés ».

Les sites de la campagne électorale de 2012 viendront rejoindre les pages, documents, et autres sites capturés lors des grands rendez-vous électoraux du pays depuis dix ans, qui pour la majorité d’entre eux, ont disparu du Web. La collecte réalisée permet déjà de se replonger dans l’Internet de 2002, 2007 ou 2010, afin de revoir les sites tels qu’ils apparaissaient à l’époque. Le site PC Inpact explique que 8 000 à 10 000 sites devraient être collectés cette année, alors qu’en 2007 plus de 5 800 sites (ou parties de sites) avaient été archivés, ce qui représentait alors 63 millions de fichiers.

La BnF recueille depuis le XIXe siècle les tracts et matériels de promotion électorale sous forme papier, s’intéressant ainsi à la vie politique nationale, mais aussi « à la façon dont les enjeux politiques s’inscrivent dans un territoire ». Les sites des candidats aux législatives, des sections locales des partis et de la presse régionale sont archivés aux côtés de ceux des organes centraux et sont consultables en bibliothèque de recherche.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque