Mercredi 12 décembre 2018

Les principales conclusions de la Mission « Musées du XXIe siècle »

lejournaldesarts.fr

Le 3 mars 2017 - 472 mots

LYON [03.03.17] – La ministre de la Culture vient de rendre publiques les conclusions de la Mission Musées du XXIe siècle. Autour de 15 chantiers à ouvrir, ce rapport issu d’une large concertation préconise d’ouvrir le musée à la diversité et au débat.

Installée en mai 2016 par la ministre de la Culture Audrey Azoulay, la Mission Musées du XXIe siècle vient de rendre ses conclusions le 2 mars. Dans la foulée, la ministre a annoncé un certain nombre de mesures.

En neuf mois, la vingtaine d’universitaires et de professionnels des musées auteurs du rapport sous la houlette de Jacqueline Eidelman, conservatrice générale du patrimoine, a rencontré près de 700 intervenants à Paris et en région. « Les professionnels comme leurs partenaires, cette chaîne de coopération qui fabrique le monde des musées : les élus, les institutions culturelles, celles de l’éducation populaire, les entreprises, les syndicats, jusqu’au public » souligne Jacqueline Eidelman.

A partir de la feuille de route tracée par le ministère, « dessiner ce que pourrait être le musée du XXIe siècle », la Mission a défini 4 axes de recherche et 15 chantiers à ouvrir pour accélérer les tendances émergeantes et ancrer les musées dans la modernité.

C’est surtout à travers une sélection de bonnes pratiques muséales identifiées dans toute la France, dans les établissements nationaux comme territoriaux, que les membres de la Mission ont établi les chantiers futurs. « Nous avons été extrêmement attentifs à la situation des musées territoriaux, qui forment la majorité du tissu muséal, et dont le travail est insuffisamment mis en valeur » explique Jacqueline Eidelman. Le rapport montre qu’ « il n’y a pas de désert français des musées » insiste Blandine Chavanne, sous-directrice de la politique des musées au Service des musées de France, co-auteure du rapport.

La première recommandation consiste en la rédaction d’un « manifeste pour un musée humaniste » formalisant les valeurs et « les idéaux de la République et du vivre ensemble ». La création d’une web-tv des musées de France, une nouvelle communication numérique, développement des fab lab, faire une place au public dans les instances de gouvernance… Les chantiers sont divers et variés.

Dans le volet professionnel, le rapport préconise « rapidement » la tenue d’Assises nationales pour les musées et souhaite l’harmonisation des carrières entre fonction publique d’État et fonction publique territoriale.

Parmi les recommandations du rapport, certaines vont être mises en place sous peu, a annoncé la ministre. « On imposera rien à personne, c’est plutôt un appel à candidatures des musées qui veulent se saisir d’un certain nombre d’enjeux » explique-t-on rue de Valois. En premier lieu, la jeunesse : pour les équipes du ministère, il faut élargir certaines bonnes initiatives pointées par la mission, en s’engageant et en systématisant l’accueil des jeunes publics. Promouvoir les expositions « collaboratrices » avec le public et les visiteurs, améliorer le dialogue entre musées nationaux et territoriaux seront des priorités.

Légendes photos

Jacqueline Eidelman, directrice du département de la politique des publics au ministère de la Culture © Photo D.R.

Blandine Chavanne, sous-directrice de la politique des musées à la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication - Photo C. Clos - 2006

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque