Samedi 16 novembre 2019

Les Philippines reviennent à la Biennale de Venise après 51 ans d’absence

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 janvier 2015 - 264 mots

VENISE (ITALIE) [29.01.15] – Un pavillon national des Philippines fera son apparition à la 56e Biennale de Venise après plus d’un demi-siècle d’absence.

Les Philippines n’ont participé à la Biennale de Venise qu’une seule fois, en 1964, lors de la 32e édition. Leur retour en 2015 après 51 ans d’absence est d’autant plus spectaculaire. Le ministère des affaires étrangères du pays justifie ainsi leur décision : « Après 50 ans d’absence […], l’exposition du pavillon des Philippines à la Biennale de Venise a pour but de mettre en valeur le rôle des Philippines comme pays de création et de destination de l’art contemporain sur la scène internationale. », d’après le site Internet de la Biennale Foundation.

Les artistes philippins résidant dans ou à l’extérieur du pays auront ainsi la possibilité d’exposer leurs œuvres et de se faire connaître. L’exposition, intitulée « Tie a String Around the World » (Nouer une ficelle autour du monde), sera située dans le Palazzo Mora et a été conçue par Patrick Flores, qui est professeur du département d’art de l’Université des Philippines et conservateur du musée U.P. Vargas. On pourra y voir le film Genghis Khan de Manuel Conde (datant de 1950) et des œuvres d’artistes contemporains comme celles de l’artiste multimédia Jose Tence Ruiz et le réalisateur Mariano Montelibano III.

La Commission nationale pour la culture et les arts (NCCA) des Philippines décrit l’exposition comme une « réflexion poétique et politique sur l’histoire de la création du monde, sur les rapports entre la géographie et la politique et sur les notions de nation, de territoire et d’archipel ». 

Légende photo

Venise - © Photo Oliver-Bonjoch - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque