Dimanche 19 janvier 2020

Les élus EELV de Paris demandent un « festival off » pour la Nuit blanche

Par Suzanne Lemardelé · lejournaldesarts.fr

Le 12 mars 2012 - 363 mots

PARIS [12.03.12] – Le groupe des élus écologistes au Conseil de Paris déposera prochainement un vœu demandant la création d’un festival off en parallèle de la Nuit blanche. Selon EELV, celui-ci serait l’occasion de mettre en avant « les initiatives associatives et locales ». PAR SUZANNE LEMARDELÉ

Dix ans après sa création, le succès de la Nuit blanche n’est plus à démontrer. Avec 2,5 millions de visiteurs l’an dernier et la conquête de nouveaux espaces, la manifestation gagne chaque année plus d’ampleur. Mais aux yeux des élus EELV du Conseil de Paris, elle n’est cependant pas encore une « vraie fête populaire ». Il lui manque pour cela un festival off, qui donnerait l’opportunité à des artistes ou collectifs locaux de pouvoir participer à l’événement, « en parallèle de l’offre prestigieuse de créateurs confirmés ».

À l’initiative de Danielle Fournier, René Dutrey et Jacques Boutault, le groupe déposera mardi 13 mars 2012 un vœu en ce sens lors de la commission préparatoire du Conseil de Paris. Les élus écologistes réclament qu’un appel à projet soit lancé lors des prochaines éditions de la Nuit Blanche, pour rendre possible la création de ce festival off dans tous les quartiers parisiens. Un budget spécifique serait alloué à chaque mairie d’arrondissement, afin de « faire émerger les initiatives associatives et locales ».

Sylvain Charpentier, secrétaire général du groupe EELV y voit avant tout une occasion de « diversifier l’offre ». « Toutes les manifestations se concentrent actuellement dans quelques pôles précis de la capitale, ils sont engorgés, les gens font la queue pendant des heures… Un festival off pourrait déconcentrer tout ça », explique-t-il. Selon lui, le projet permettrait également de répondre aux demandes d’artistes et collectifs locaux qui se sentent parfois exclus d’office des sélections.

Le secrétaire général dit en tout cas ne pas comprendre la réaction de l’adjoint PS chargé de la Culture, Christophe Girard. « Ne donnons pas à la Ville l’autorité sur les manifestations spontanées ! », avait regretté ce dernier en apprenant le projet des écologistes, estimant que les manifestations off devaient rester alternatives. Pour Sylvain Charpentier, « ce n’est pas parce qu’on permet aux mairies d’arrondissement de lancer des appels à projets qu’on dicte la production artistique qui en résultera. Cela permettra juste d’encourager les initiatives de proximité ».

Légende des photos :

Oeuvre de Renaud Auguste-Dormeuil, I will keep a light burning, installée square Louise Michel à Paris lors de la Nuit blanche 2011 - © Photo : Yann Caradec - 2011 - Licence CC BY-SA 2.0

La salle de réunion du Conseil de Paris à l'Hôtel de ville de Paris - © Photo : Zigsfy - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque