Vendredi 23 octobre 2020

Le surréalisme amortit la baisse des ventes de Christie’s Londres

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 5 février 2015 - 601 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [05.02.15] – Mercredi 4 février au soir c’était au tour de Christie’s de disperser des œuvres d’art impressionniste, moderne et surréaliste à Londres. Le résultat combiné de ces ventes s’élève à 147 millions de livres (contre 186,44 millions de livres chez Sotheby’s), un chiffre en baisse par rapport à l’année dernière.

Malgré des œuvres inédites sur la marché et de prestigieuses provenances, Christie’s Londres n’a pas pu dépasser sa rivale en matière d’art impressionniste, moderne et surréaliste dans la soirée du 4 février. La veille, Sotheby’s avait brillé par la vente de 53 lots d’art moderne et impressionniste mais s’était fait plus discrète en matière d’art surréaliste. Christie’s au contraire réalise une belle performance dans ce dernier domaine.

-16,95 % par rapport à la vente de l’année précédente
Mercredi 4 février au soir Christie’s Londres a obtenu un résultat de 80,3 millions de livres sterling (106,5 millions d’euros) pour l’art impressionniste et moderne et de 66,6 millions de livre pour l’art surréaliste (88,4 millions d’euros), soit un total combiné de 147 millions de livres (194 millions d’euros). Ce chiffre (frais compris), bien que supérieur à l’estimation initiale hors frais, (92,8 – 133,8 millions de livres), accuse une baisse de 16,95 % par rapport à la vente du 4 février 2014. La vacation de l’an dernier avait rapporté 152 millions de livres sterling pour la partie impressionniste et moderne et 25 millions de livres pour la partie surréaliste ; soit 177 millions de livres sterling au total, et ce, malgré l’absence de l’important ensemble d’œuvres de Joan Miró, dont la vente avait été annulée.

Joan Miró grand gagnant
Mercredi soir, le peintre surréaliste espagnol a pris sa revanche : c’est Painting (Women,Moon, Birds) qui a réalisé le plus beau score. Estimée hors frais entre 4 et 7 millions de livres sterling, la toile a été adjugée, frais compris, 15,5 millions de livres (20,5 millions d’euros). Une autre œuvre de Joan Miró se trouve dans le top 3 : L'oiseau au plumage déployé vole vers l'arbre argenté, peint en 1953 a été vendu 9,1 millions de livres (frais compris, (estimation hors frais 7-9 millions de livres). René Magritte figure également en bonne position. Parmi les neuf œuvres du Belge mises en vente, Quand l’heure sonnera (circa 1964-1965) tient le haut de l’affiche : estimé hors frais entre 2,5 et 3,5 millions de livres, la toile a été adjugée 4,3 millions frais compris. Les compagnons de la peur (1942), qui dépeint le concept de la transformation a été vendue 4,1 millions frais compris.

Art impressionniste et moderne : adjudication dans la tranche des estimations
Les 44 œuvres d’art impressionniste et moderne dispersées mercredi 4 février ont difficilement atteint l’estimation haute prévue (80 millions de livres sterling hors frais).

La très attendue Vue sur l’Estaque et le Château d’If (circa 1883-1885) de Paul Cézanne a été adjugée tout juste à son estimation haute pour 13,5 millions de livres sterling, frais compris (18 millions d’euros). L’acheteur de cette œuvre mise pour la première fois sur le marché depuis 1936, date de son acquisition par Samuel Courtauld en 1936, serait Nancy Whyte, d’après The Baer Faxt.

Un double portrait réalisé par Amedeo Modigliani, Les deux filles (1918), offert aux enchères pour la seconde fois seulement et conservé par la même famille depuis près de 90 ans a été vendu 7,5 millions de livres, frais compris (pour une estimation comprise entre 6 et 8 millions de livres). Femme de Venise V d’Alberto Giacometti, un bronze conçu en 1956 pour la biennale de Venise de la même année, a été adjugée à son estimation basse pour 6,8 millions de livres, frais compris.

Légendes photos

Joan Miró (1893-1983), Painting (Women, Moon, Birds) (1950), 114 x 146 cm, huile sur toile - Vente du 4 février chez Chritie's Londres - Estimation 4 / 7 M£ - Adjugé 15 538 500 M£ (frais compris)

Paul Cézanne (1839-1906), Vue sur L'Estaque et le Château d'If (c. 1883-1885), 73 x 59,7 cm, huile sur toile - Vente du 4 février chez Chritie's Londres - Estimation 8 / 12 M£ - Adjugé 13 522 500 M£ (frais compris)

© photos : Christie's Images Limited

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque