Dimanche 25 octobre 2020

Le port de Liverpool classé sur la liste du « patrimoine en péril » par l’Unesco

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 28 juin 2012 - 368 mots

SAINT-PÉTERSBOURG (RUSSIE) [28.06.12] – Le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco, réuni du 24 juin au 6 juillet 2012 à Saint-Pétersbourg, a inscrit le port de commerce de Liverpool sur la liste du « patrimoine en péril ». Un projet de réaménagement à grande échelle du quartier historique pourrait dégrader « le profil du site ».

Le projet, intitulé Liverpool Waters, devrait voir s’élever de terre des immeubles d’habitation et d’hôtels ainsi qu’un important terminal de bateaux de commerce et de paquebots de croisière. Le but : relancer un espace portuaire délaissé. Mais ce projet de construction, qui pourrait coûter jusqu’à 5,5 milliards de livres sterling (près de 6,9 milliards d’euros), s’étendrait à proximité du centre-ville historique qui s’est bâti autour de l’estuaire de Mersey.

Les édifices civils, commerciaux et publics du port de Liverpool sont les témoins historiques de l’importance mondiale de la ville anglaise aux XVIIIe-XIXe siècles. Plaque-tournante du commerce international, point de passage central dans les mouvements migratoires vers l’Amérique, lieu important dans l’essor de l’Empire britannique, le vieux port de Liverpool a été inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité en 2004. Mais si le projet Liverpool Waters est mis en œuvre, l’esthétique du site perdrait sa « valeur universelle exceptionnelle » et l’Unesco menace de déclasser Liverpool.

Pour l’heure, l’Unesco a inscrit le port de Liverpool sur la liste du « patrimoine en péril ». Ce classement a pour but d’alerter la communauté internationale des menaces qui pèsent sur les sites inscrits et d’encourager des mesures de protection. Cette décision de l’organisation suit l’approbation du projet Liverpool Waters par le Conseil municipal de la ville en mars dernier. A la BBC, le porte-parole du Conseil municipal déclare : « Nous pensons que cette décision est prématurée puisque le gouvernement n’a pas encore déterminé si le plan de Liverpool Waters peut aller de l’avant ou non ».

Le 26 juin, le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco a retiré deux sites de cette liste noire : le Fort et les jardins de Shalimar (Lahore, Pakistan), et les rizières en terrasses des cordillères des Philippines. Le Comité reconnaît ainsi « l’amélioration de la conservation » de ces deux sites, en péril respectivement depuis 2000 et 2001.

Légende photo

Le Port de Liverpool - © Photo Irate - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque