Mercredi 11 décembre 2019

Le Parlement européen recale la candidature de Tibor Navracsics à la Culture et à l’Education

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 7 octobre 2014 - 234 mots

BRUXELLES (BELGIQUE) [07.10.14] - Pour la première fois, le Parlement européen a rejeté explicitement un candidat au poste de commissaire. Les eurodéputés ont reproché à Tibor Navracsics sa politique anti-libérale vis-à-vis des médias et l’attitude de la Hongrie envers les ONG.

L’annonce n’a surpris personne : Tibor Navracsics ne sera sans doute pas commissaire à l’Education, à la Culture, à la Jeunesse et à la Citoyenneté. Le candidat a été recalé par la commission parlementaire de la culture et de l’éducation par un vote de 14 contre 12. La posture de Tibor Navracsics lors de son audition au Parlement européen consistant à nier systématiquement les problèmes avec les ONG dans son pays a déplu aux membres de la commission du Parlement.

Si le Parlement européen était déjà parvenu à bloquer des candidats par le passé, c’est la première fois qu’un vote rejette explicitement un commissaire potentiel.

Cette annonce ne signifie cependant pas que Tibor Navracsics ne sera pas commissaire : il pourrait se voir attribuer un autre portefeuille.

Un remaniement des portefeuilles par Jean-Claude Juncker serait en effet plus rapide à effectuer que de demander à la Hongrie une nouvelle nomination, ce qui prendrait plus de temps. Le nouveau commissaire à l’Education et à la Culture pourrait donc être choisi parmi les autres candidats de l’équipe de Juncker. Le vote d’approbation de la commission par le Parlement européen aura lieu le 22 octobre prochain.

Légende photo

Tibor Navracsics - © Photo Derzsi Elekes Andor - 2014 - Licence CC BY-SA 4.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque