Dimanche 15 décembre 2019

Le Musée d’histoire naturelle de Berne veut scier les cornes de ses rhinocéros pour les protéger du vol

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 décembre 2011 - 297 mots

BERNE (SUISSE) [22.12.11] – Depuis plusieurs mois, les cornes de rhinocéros font l’objet d’un véritable trafic en Asie et de nombreux vols en Europe. Afin de se prémunir contre ce type de cambriolage, certains musées sont prêts à tout. À Berne, en Suisse, le Musée d’histoire naturelle a décidé de scier les cornes de ses six rhinocéros.

Le Musée d’histoire naturelle de Berne prévoit de scier les cornes de ses six rhinocéros et de les remplacer par des cornes factices en bois, afin de se prémunir contre les vols. Les vols de cornes de rhinocéros se sont multipliés en Europe en 2011. À Paris, il y a encore quinze jours, la corne d’un trophée de rhinocéros était volée au Musée de la Chasse et de la Nature.

Les cornes factices seront volontairement grossières, pour qu’elles ne puissent pas être volées par erreur, a précisé le musée de Berne. En Asie, où les cornes de rhinocéros sont recherchées pour leurs vertus médicinales, celles-ci se revendent très cher, a rappelé l’AFP. Selon le musée suisse, les cornes peuvent se négocier entre 30 000 et 250 000 francs suisses (soit entre 25 000 et 200 000 euros environ).

Une vingtaine de vols de cornes ou de têtes de rhinocéros ont été perpétrés en 2011 à travers l’Europe, dans des musées, chez des antiquaires ou encore auprès de maisons de ventes. Le vol du Musée de la Chasse et de la Nature était pour cette année le quatrième vol de cornes de rhinocéros enregistré sur le territoire français par la direction des Musées de France. Mais des vols similaires ont aussi été commis en Belgique, en Allemagne, en Suède, en Autriche, ou encore au Portugal. Selon l’AFP, la recrudescence des vols de cornes en Europe coïnciderait avec une hausse du braconnage de rhinocéros en Afrique.

Légende photo

Rhinocéros - © photo EllenM1 - 2009 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque