Mercredi 12 décembre 2018

Le musée de Yale dévoile ses nouveaux locaux

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 décembre 2012 - 562 mots

NEW HAVEN (ETATS-UNIS) [12.12.12] – Le musée de l’Université de Yale dévoile son nouvel espace mercredi 12 décembre, après 14 ans de rénovation. Considéré comme l’un des plus grands musées universitaires des Etats-Unis, il expose aujourd’hui pas moins de 4 000 œuvres d’art dans un grand complexe de trois bâtiments.

Malgré son étonnante collection, très peu de citoyens américains ne semblaient être au courant qu’un véritable trésor d’œuvre d’art était niché au cœur de New Heaven, dans le musée de Yale (la Yale University Art Gallery). Une situation à laquelle le directeur de l’université a remédié en lançant, dans le cadre d’un grand projet de réaménagement et de modernisation des bâtiments dédiés aux arts (1995), la rénovation des locaux de la Yale Art Gallery. Plus facile à dire qu’à faire, si l’on en croit l’état actuel du du musée.

Arrivé en 1998, le directeur Jock Reynolds constate que cette collection, qui ferait envie à beaucoup de musées internationaux, ressemble plus à un « tiroir à chaussette » qu’à une institution muséale. Alors qu’elle n’a cessé de s’accroître, accueillant chaque année des centaines de nouvelles pièces, les locaux, eux, semblent avoir rétréci. Des trois bâtiments d’origine ne restent plus que le plus récent, le premier chef-d’oeuvre de Luis I. Khan, réalisé en 1953, nécessitant alors de sérieux travaux. Les deux bâtiments adjacents, un édifice néo-gothique de style florentin et un ouvrage de John Ruskin, édifiés en 1928 et 1866, qui abritaient à l’origine la collection du musée, avaient été depuis longtemps destitués de leur fonction pour accueillir des activités universitaires.

Lorsque le directeur de Yale, Richard C. Levin, confie la planification des rénovations à Reynolds, celui-ci entreprend immédiatement la restitution des anciens espaces et la rénovation des trois édifices.

Le bâtiment Kahn est le premier en tête de liste. Les rénovations sont entreprises en 2003, et le bâtiment rouvre ses portes en 2006. Depuis, les travaux s’étaient étendus aux deux autres édifices et concernaient entre autres, la restauration des façades, l’isolation thermique des deux bâtiments, la retouche de certaines moulures d’époque et la mise en place d’escaliers et d’ascenseurs.

Ainsi, après 14 ans et 135 millions de dollars de travaux, la Yale University Art Gallery peut enfin jouir d’un espace de plus de 6 500 mètres carrés à travers un complexe de trois édifices et exposer plus de 4 000 oeuvres d’art dans une nouvelle scénographie fluide et ininterrompue.

Nouveauté également dans l’installation d’une terrasse sur les toits, abritant désormais des espaces dédiés aux expositions temporaires d’art contemporain.

Parallèlement à la rénovation du musée, l’équipe de Jock Reynolds s’est attelée à un nouveau programme d’acquisition. Une collection d’art océanien est ainsi créée en 2009. La collection de pièces de monnaie et médailles du musée, entreposée dans la bibliothèque de l’université depuis très longtemps, a retrouvé ses locaux ; un déplacement prévu pour la réouverture de la Yale Gallery.

Le musée a également annoncé l’exposition pour la première fois de toiles, dont des Corot, Degas et Rothko, restées jusqu’à présent en réserve faute de place. Aujourd’hui, la collection du musée comprend 180 000 œuvres d’art, allant de l’Antiquité à l’époque moderne et de la peinture au textile.

A titre d’exemple, cette année, des œuvres de plus de dix artistes français sont entrées dans la collection du musée de Yale, dont celles de Berthe Morisot, Albert Marquez et des photographes Marc Riboud et Patrick Faigenbaum.

Légende photo

Entrée de la Art Gallery de l'Université de Yale,New Haven, Etats-Unis - © Photo Smuconlaw - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque