Dimanche 16 décembre 2018

Le Mexique réclame lui aussi des œuvres de la collection Barbier-Mueller

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 mars 2013 - 178 mots

PARIS [22.03.13] – Après le Pérou, le Mexique s’oppose à son tour à la vente chez Sotheby’s France d’une centaine d’objets mexicains de la collection d’art précolombien Barbier-Mueller.

L’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) a annoncé que le Mexique demandait l’annulation de la vente de 130 pièces historiques mexicaines de la collection Barbier-Mueller, mise aux enchères par Sotheby’s les 22 et 23 mars.

L’INAH dénonce, par le biais d’un communiqué publié à deux jours de la vente, la transformation de ces biens culturels en « simples curiosités » marchandes. Il rappelle que le gouvernement mexicain avait déjà fait une demande d’annulation à la France.

Selon l’Institut, "il existe des éléments permettant d'indiquer que parmi les 130 objets présentés comme provenant du Mexique, 51 sont des biens archéologiques appartenant à la nation, le reste étant des pièces artisanales récemment manufacturées".

Début mars 2013, le Pérou avait fait une demande similaire portant sur une cinquantaine de pièces.

La maison de ventes et le Musée Barbier-Mueller avaient alors déclaré être sereins, la collection ayant fait l’objet de nombreuses expositions depuis 1992.

Légende photo

La collection Barbier-Mueller sur le site de Sotheby’s - source www.sothebys.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque