Le demi-échec du Monumenta des Kabakov

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 juin 2014 - 204 mots

PARIS [25.06.14] - Avec 145 000 visiteurs, la fréquentation de L’Etrange Cité d’Ilya et Emilia Kabakov, est beaucoup plus faible que le Monumenta de Daniel Buren ou celui d’Anish Kapoor.

Si la communication du ministère de la Culture compare astucieusement la fréquentation de l’exposition des époux Kabakov au Grand Palais du 10 mai au 22 juin à celles des Monumenta de Christian Boltanski et Richard Serra qui sont curieusement les mêmes (145 000 visiteurs), elle oublie Buren et Kapoor.

Le Monumenta de l’artiste français avait attiré l’an dernier 259 000 visiteurs tandis qu’Anish Kapoor avait séduit 277 000 visiteurs en 2011. Soit 100 000 visiteurs de plus en 5 semaines.

Le buzz n’a manifestement pas fonctionné pour l’exposition des artistes russes. Il faut dire qu’Ilya Kabakov n’avait pas beaucoup mis du sien, en refusant de participer à la conférence de presse, laissant sa femme seule s’exprimer. Et de l’avis de nombreux critiques, l’exposition était trop sage, sans grand intérêt.

A leur décharge, il faut admettre qu’il est très difficile d’habiter la nef du Grand Palais. Les Kabakov avaient reconstitué plusieurs édifices « muséaux » là où Anish Kapoor avait créé une immense installation immersive et que Buren avait occupé tout l’espace. Ceci explique cela.

Légende photo

L'Etrange Cité - Ilya et Emilia Kabakov - Monumenta - 2014 - Grand Palais - Paris - © photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque