Vendredi 27 novembre 2020

Le déclin de l’empire du Pop Art américain

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 septembre 2008 - 254 mots

PARIS [25.09.08] – Après une décennie de spéculation, le Pop Art affiche, selon Artprice une cote en sérieuse baisse depuis janvier 2008. Même les plus grands artistes tels que Warhol ou Lichtenstein n’ont pas échappé à cette chute assez spectaculaire.

Campbell's soupA. Warhol

Ces dix dernières années, les indices de prix des œuvres de grands artistes du mouvement Pop Art américain, tels que Warhol, Lichtenstein, Wesselmann ou Rauschenberg ont connu une progression incroyable, jusqu’à 540%. En 2007, les prix ont augmenté de 75%, mais l’engouement pour le Pop Art semble retomber : de janvier à septembre 2008, ils ont chuté de –31%.

Récemment, les prix avaient atteint des sommets : en juin 2007, Christie’s avait dispersé Green Car Crash pour 47 millions d’euros, établissant un record pour l’artiste Andy Warhol. En 2006, ce dernier décrochait déjà 43 enchères millionnaires, soit 8 de plus que Pablo Picasso !

Depuis 2008, les signes d’affaiblissement sont nombreux : en février 2008, une version de Campbell’s Tomato Soup s’est vendue 66 000 euros moins chère qu’une pièce identique vendue 9 mois auparavant. Beautiful Bedroom Kate, une sérigraphie tirée à 90 exemplaires, de Tom Wesselmann, partait pour 16 000 euros en juin 2007. En juin dernier, en Allemagne, un enchérisseur l’emportait pour seulement 9000 euros.

Autre symptôme de ce déclin, l’explosion du taux d’invendus aux enchères. De 16% en 2007, ce dernier est passé à 37% au cours du premier semestre 2008.

La baisse d’un marché aussi actif que le mouvement Pop Art devrait inquiéter les secteurs plus fragiles.

Source : Artprice.com 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque