Lundi 10 décembre 2018

Le Crillon vend une partie de son mobilier avant de se refaire une beauté

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 février 2013 - 283 mots

PARIS [25.02.13] – L’hôtel de Crillon, qui ferme fin mars 2013 pour deux années de travaux, confie à Artcurial la mise aux enchères de 3500 lots de mobilier et vins, du 18 au 22 avril, au sein même du mythique hôtel situé place de la Concorde.

Une partie de l’orfèvrerie, du mobilier, des luminaires, de la passementerie et des vins de l’hôtel de Crillon sera exposée pendant cinq jours, puis vendue aux enchères par Artcurial du 18 au 22 avril 2013.

La vente, effectuée dans le cadre d’une rénovation de l’hôtel, compte 3 500 pièces. Du mobilier, estimé entre 800 et 15 000 euros, sera ainsi présenté, comme des fauteuils dessinés par la créatrice de mode Sonia Rykiel, une console en cristal de Philippe Starck ou encore des commodes et bureaux de style Louis XV. Un bar réalisé par César en 1982, estimé entre 10 000 et 12 000 euros, sera également proposé aux enchérisseurs que la maison de vente attend certainement du monde entier, du fait de la renommée de l’hôtel et de son histoire.

Actuellement propriété d’un prince saoudien, le Crillon, bâti en 1775, acquis en 1788 par le comte François Félix de Crillon, qui lui a donné son nom, est un hôtel depuis 1909. Il a accueilli depuis de nombreux dirigeants et célébrités.

Luxueux et emblématique de l’image de la France, l’hôtel ne dispose toutefois pas encore du label « palace » créé en 2010. Celui-ci est détenu par seulement douze hôtels de l’hexagone, dont cinq, comme le Georges V ou le Meurice, à Paris.

L’hôtel rouvrira en 2015, après sa rénovation menée par Aline Amman (Culture in Architecture), et les trois décorateurs Cyril Vergniol, Chahan Minassian et Tristan Auer.

Légende photo

Hôtel de Crillon, Paris - source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque