Mercredi 29 janvier 2020

Le conseiller en art Helge Achenbach devra bien payer 19 millions d’euros

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 26 juin 2017 - 177 mots

DÜSSELDORF (ALLEMAGNE) [26.06.17] - La justice allemande confirme que le conseiller en art devra restituer 19,4 millions d’euros de commissions indues.

Le tribunal de Düsseldorf a confirmé le premier jugement qui, en janvier 2015, a condamné Helge Achenbach à verser plus de 19 millions d’euros aux héritiers de Berthold Albrecht. Le conseiller en art avait reconnu avoir falsifié des factures et ainsi augmenté sa commission pour les œuvres achetées pour le millionnaire Berthold Albrecht. Il avait ainsi capté 19,4 millions d’euros, somme qui lui a été demandée de restituer. Une partie de cette dette sera payée grâce aux recettes issues de la vente des deux mille œuvres d’art appartenant aux trois sociétés d’Achenbach. Au cours de cette vente aux enchères organisée par la maison Van Ham à Düsseldorf et Cologne en juin 2015, supervisée par un administrateur désigné par le tribunal d’Essen, 8,5 millions d’euros avaient été récoltés.

En détention provisoire en 2014, condamné à six ans de prison l’année suivante, Helge Achenbach a bénéficié d’une liberté conditionnelle en 2016. Il doit encore débourser 5 millions d’euros.

Légende photo

Helge Achenbach © Photo dpa

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque