Vendredi 23 février 2018

Le centre d’art logé dans le Domaine de Kerguéhennec sommé de quitter les lieux

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 juin 2010

BIGNAN [07.06.2010] - Après des années de conflit avec le Conseil général, le centre d’art logé dans le Domaine de Kerguéhennec est sommé de quitter les lieux en juin 2010, après que sa convention d’occupation n’a pas été renouvelée.

Après avoir mis fin à la convention de mise à disposition des lieux fin 2009, le Conseil général du Morbihan, vient de sommer l’association qui administre le centre d’art de quitter les lieux avant le 30 juin 2010. L’exposition Lionel Estève est annulée.

Le conflit entre le Conseil général et l’association dirigée par Frédéric Paul remonte à plusieurs années, sans que l’on connaisse précisément l’objet du litige qui doit être en rapport avec la programmation des expositions. En 2007, la gestion du rez-de-chaussée et du Parc est confiée à la Sagemor, une société d’économie mixte qui projette même d’organiser aussi des expositions. En 2008, un rapport très critique de l’Inspection générale du Ministère de la culture, alimente le conflit jusqu’au non renouvellement de la convention en 2009.

Au Domaine on réfute les reproches de mauvaise gestion tout en faisant remarquer que le Département n’a pas versé le solde de la subvention promise pour 2009 ce qui ne peut que mettre à mal la trésorerie de l’association. D’autant que les autres bailleurs de fonds que sont l’Etat et la région ont validé la subvention 2010. Une association regroupant 45 structures culturelles bretonnes a ouvert une pétition :

http://www.mesopinions.com/Domaine-de-Kerguehennec---menace-de-fermeture-du-centre-d-art-contemporain--centre-culturel-de-rencontre-petition-petitions-0a0fd217db7e3e929c80e2035b6ffaa8.html

Le Conseil général souhaite reprendre la main dans la gestion du centre d’art. Selon l’association, alors que jusqu’à présent il envisageait de créer un Etablissement public de coopération culturelle, son choix se porterait maintenant sur une régie directe.

Le Château de Kerguéhennec est la propriété du Conseil général depuis 1972. Le parc comprend une vingtaine de sculptures, issues de commandes de l’Etat et du FRAC.

Légende photo

Château du Domaine de Kerguehennec, (2008) - Photographe Larry Deyab - Licence Creative Commons 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque