Dimanche 25 février 2018

L’affaire Madoff entraîne une augmentation des ventes d’art juif aux Etats-unis

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 mars 2009

NEW YORK (ETATS-UNIS) [26.03.09] – Le marché de l’art américain est inondé d’objets liturgiques juifs mis en vente par les victimes de l’escroquerie financière de Bernard Madoff.

Les ventes d’objets liturgiques juifs ont augmenté de façon significative aux Etats-Unis, ce qui serait vraisemblablement lié aux faillites provoquées par l’affaire Madoff, selon Crain’s New York Business. Les maisons de vente spécialisées dans l’art juif notent une augmentation en quantité et en qualité des objets proposés à la vente. Les victimes de l’escroquerie orchestrée par Madoff se séparent d’objets de famille qui ont une grande valeur sentimentale, mais aussi financière : ménorahs anciennes, manuscrits rares…

La veuve du rabbin Alexander Schindler, dont le mari avait confié ses investissements à Madoff à partir de 1996, met en vente des objets estimés à plus de 30 000 dollars. Manhattan's kestenbaum & co., une maison d’enchères spécialisée dans les manuscrits rares et les objets judaïques, organise la vente de 328 lots le 2 avril, dont un livre imprimé en 1526 intitulé La Haggadah de Prague, estimé entre 120 000 et 150 000 dollars.

Jonathan Greenstein, directeur de la maison d’enchères Greenstein & Co., a au moins quatre fois plus d’appels de personnes souhaitant vendre d’objets hérités, depuis le mois de janvier. Il affirme que la vente du mois de juin propose 200 lots d’antiquités judaïques, alors qu’habituellement elle en met environ 130 en vente. Conséquence de l’abondance des objets d’art judaïques sur le marché : leur valeur tend à baisser.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque