Dimanche 21 octobre 2018

La vente d’arts asiatiques à New York montre des signes encourageants de reprise du marché de l’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2009 - 300 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [23.09.09] – Après la semaine des ventes d’arts asiatiques à New York, des signes montrent que les collectionneurs sont de retour sur le marché.

La « Week of Asian art auctions » s’est terminée jeudi 17 septembre sur des résultats plutôt optimistes pour les maisons de ventes. Les collectionneurs (essentiellement chinois et indiens) étaient au rendez-vous et cherchaient des œuvres rares ou à bon prix.

Les grandes maisons (Christie’s et Sotheby’s en tête) affichent un chiffre d’affaire combiné de plus de 55,7 millions de dollars (environ 37,7 millions d’euros) après cette semaine. Vases chinois, sculptures de jade ou encore miniatures peintes indiennes se sont bien vendus. Le chiffre est au-delà des prévisions qui évoquaient 40 millions de dollars (27 millions d’euros).

Les maisons de ventes ont réduit fortement leurs offres depuis le début de la crise. Auparavant, elles mettaient l’accent sur l’art contemporain chinois et indien, avec des artistes comme Zeng Fenzhi et Subodh Gupta. En 2009, les collectionneurs asiatiques préfèrent recentrer leurs achats sur des investissements plus sûrs, préférant des pièces traditionnelles venant de collections respectées.

Selon le Wall Street Journal, ce sont principalement des collectionneurs chinois, coréens et indonésiens qui ont enchéri, suivis de près par des acheteurs des Emirats arabes. Les clients occidentaux semblent être restés chez eux.

La céramique chinoise a été la vedette de cette semaine asiatique. Des pièces rares et uniques ont vu les enchères s’envoler. Un vase de la famille rose datant de la dynastie Han, de la collection de Gordon Getty, a été adjugé à 902 500 dollars (environ 610 000 euros), triplant son estimation haute de 350 000 dollars.

En comparaison, l’art contemporain asiatique s’est fait discret. Sotheby’s et Christie’s ont décidé de déplacer leurs ventes à Hong Kong, qui est devenu le centre de l’art contemporain asiatique.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque