Samedi 28 novembre 2020

La station de métro Saint James Park, premier gratte-ciel construit à Londres, entre au patrimoine britannique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 janvier 2011 - 298 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [17.01.11] – Le premier gratte-ciel construit à Londres entre au patrimoine historique britannique. Ce monument abrite la station Saint James Park ainsi que le siège du métro londonien. Le classement du bâtiment a été influencé par la qualité de ses sculptures monumentales réalisées par Henry Moore et Jacob Epstein.

Le ministre de la Culture britannique, John Penrose, a décidé, sur recommandations de l’English Heritage, de classer le 55 Broadway, premier gratte-ciel de Londres. Avec 53 mètres de haut, 55 Broadway était en 1929, date de la fin de sa construction, le plus haut bâtiment de la capitale britannique. Ce monument, dessiné par Charles Holden, a été érigé pour être le siège du métro londonien et accueillir la station Saint James Park ; il constitue une des stations de métro historiques les mieux conservées. En 1970, lors de la première campagne de protection du bâtiment, l’historien de l’architecture Nicolas Pevsner l’avait classé dans le palmarès des 50 meilleurs bâtiments du début du XXe siècle.

Le monument est classé « Grade I », ce qui correspond au statut français de « monument historique », ce grade, le plus élevé, ne concerne qu’environ 2% des monuments britanniques protégés. Cette protection s’adresse à des monuments possédant un caractère architectural exceptionnel. D’après le British Heritage, la présence d’importantes sculptures monumentales sur sa façade a nettement influencé le choix du classement.

Ces sculptures ont été réalisées par Eric Gill, Jacob Epstein et Henry Moore, dont il s’agissait de la première commande publique. Le ministre a rappelé qu’à la fin des années 1920, les sculptures de Jacob Epstein, allégories du jour et de la nuit représentant des personnages nus, avaient été mal accueillies par les Londoniens. Concernant la décoration intérieure, les bureaux conservent encore, en partie, leurs ornements en bronze et en marbre.

Légende photo

55 Broadway London Underground - 2008 - photographe Man vyi - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque