La Pinacothèque de Paris ouvrira un nouvel espace en 2011

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 mai 2010

PARIS [10.05.10] – La Pinacothèque de Paris, un des rares musées privés de la capitale ouvrira en janvier 2011 un nouvel espace qui sera consacré à une collection constituée de prêts de longue durée.

Forte de son succès depuis son ouverture, la Pinacothèque de Paris installée dans un immeuble Place de la Madeleine a décidé de s’agrandir avec l’ouverture d’un nouvel espace destiné à accueillir les œuvres de sa future exposition permanente, a annoncé Marc Restellini, son directeur au journal Le Monde.

La Pinacothèque va s’étendre sur 3 000 m² supplémentaires dans un immeuble voisin du début du XXe siècle à l’angle de rue de Sèze et de la rue de Vignon, propriété des assurances Allianz. Les deux niveaux – rez-de-chaussée et sous-sol – présenteront plus de deux cents tableaux issus de collections privées françaises et étrangères sous la forme de prêts à long terme. « J’ai déjà une soixantaine d’œuvres que des collectionneurs privés, de différentes nationalités, sont disposés à me prêter de façon permanente » a déclaré Marc Restellini à l’AFP .

Ce nouvel établissement, Marc Restellini le veut « transversal », non spécialisé et souhaite mêler les œuvres sans distinction de genre, de mouvement artistique et géographique. Y seront ainsi exposées des œuvres allant des plus grands maîtres classiques comme Tintoret, Rembrandt, Boucher aux plus célèbres artistes modernes parmi lesquels Picasso, Modigliani ou encore Munch et pourquoi pas un Raphaël !

La stratégie de Restellini pour convaincre les collectionneurs privée est simple : leur offrir des services qu’ils ne peuvent pas ou ne pensent pas se permettre. Le prêt des œuvres n’est pas rémunéré, mais en échange la Pinacothèque offre aux collectionneurs différentes prestations : la sécurité avec une assurance contre le vol, un programme de restauration des œuvres si nécessaire. Un atelier de restauration et un laboratoire scientifique seront crées.

D’après le Monde, la Pinacothèque envisage aussi un contrat de collaboration de cinq ans avec le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque