Samedi 21 septembre 2019

La galerie Maeght doit rendre sept œuvres à la succession Calder

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 décembre 2010 - 239 mots

PARIS [06.12.10] – La succession du galeriste Aimé Maeght va devoir rendre sept œuvres à la succession d’Alexander Calder. Après huit ans de procédure la justice française vient de se prononcer en faveur des héritiers du sculpteur américain.

Le New York Times rapporte que la justice vient d’ordonner à la succession d’Aimé Maeght de restituer sept œuvres à la succession d’Alexander Calder. Au terme d’une procédure judiciaire, qui a duré huit ans, la Cour d’Appel de Paris vient de se prononcer en faveur des héritiers du sculpteur américain.

La succession du galeriste Aimé Maeght (décédé en 1981) va donc devoir rendre sept pièces : des mobiles, les célèbres sculptures en mouvement de Calder, et des stabiles, les constructions métalliques immobiles, réalisés entre 1940 et 1971. Ces œuvres seraient estimées 6,25 millions de dollars (environ 5 millions d’euros). D’après Alexander S. C. Rower, petit-fils de l’artiste et président de la Fondation Calder, un rare mobile en verre de 1941 figurerait parmi ces pièces.

Comme le rappelle le président de la Fondation Calder, la succession Maeght avait déjà été contrainte, en 2007, de rendre trois œuvres à la succession Calder. Il précise également qu’il existe un autre conflit entre la succession Calder et la Galerie Maeght ; la galerie aurait en effet vendu des œuvres après le décès du sculpteur, en 1976, et n’aurait jamais reversé l’argent aux héritiers de Calder.

Légende Photo

Aimé Maeght - Wikipedia / Licence Creative Commons 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque