Samedi 21 septembre 2019

La fabuleuse collection d’art du fils du président de Guinée équatoriale

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 avril 2014 - 326 mots

PARIS [15.04.14] – Teodoro Nguema Obiang Mangue, fils du président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a été mis en examen en France pour blanchiment d’argent. Les enquêteurs ont découvert à son domicile parisien une importante collection d’art.

Le 18 mars 2014, un acte d’accusation a été émis contre Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorin, par les juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris. Teodorin, fils de l’actuel président de Guinée équatoriale, est accusé d’avoir blanchi, en France, des fonds issus de la vente des ressources naturelles de son pays. Lorsque les autorités françaises ont perquisitionné la demeure parisienne de Teodorin, avenue Foch, elles y ont découvert une imposante collection d’art, estimée à 104 millions de dollars (environ 75 millions d’euros), et constituée d’œuvres de Monet, Renoir, Degas, Chagall, Matisse et autres maîtres de la peinture française.

Teodorin Obiang a nié les allégations de corruption et de blanchiment d’argent qui pèsent contre lui, tandis que son père, dans l’espoir de lui obtenir l’immunité en France, l’a nommé ambassadeur de la Guinée équatoriale auprès de l’UNESCO. Le président Obiang a par la suite nommé son fils second vice-président, un poste qui n’existe pas, puis lui a attribué l’un des 15 sièges au Sénat. Au nom de l’immunité de juridiction qu’il estime que ses fonctions lui octroient, Teodorin Obiang aurait refusé de répondre aux questions de la justice française et s’apprêterait même à déposer une requête sur la légalité de sa mise en examen auprès de la cour d’appel de Paris.

La Guinée équatoriale, riche en pétrole, est caractérisée par un « taux de pauvreté excessivement élevé par rapport à la richesse théorique par habitant », selon l’ONG Human Rights Watch, qui affirme que « La poursuite d’affaires de ce genre en France envoie un message fort », et que « Trop souvent, les fonds qui appartiennent à juste titre au public sont détournés à des fins personnelles sans qu’il y ait de conséquences. » 

Légende photo

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de Guinée Equatoriale - © Photo Rodrigues Pozzebom/ABr - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 BR 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque