Vendredi 15 novembre 2019

La divinité maya contestée par le Mexique est authentifiée par un laboratoire français

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 mai 2011 - 261 mots

BORDEAUX [03.05.11] – En mars dernier, une divinité maya atteignait un prix record à l’Hôtel Drouot. Puis, dès le lendemain, le gouvernement mexicain en contestait l’authenticité. Celle-ci vient d’être confirmée par un laboratoire français de la région bordelaise.

Célèbre pour avoir été vendue près de 3 millions d’euros avant d’être déclarée fausse par les autorités mexicaines, la divinité maya de l’étude Binoche et Giquello vient d’être authentifiée par un laboratoire français. Le 29 avril 2011, le laboratoire de microanalyse pour les sciences des matériaux anciens et du patrimoine de Pessac a confirmé l’authenticité de la statue précolombienne.

Son directeur Bertrand Duboscq a indiqué que de par la structure de l’objet et les techniques de sa fabrication la statue divine constitue véritablement une antiquité maya. Ce que révèle l’étude de l’objet et de sa fabrication, mais également l’analyse du vieillissement des matériaux et des composants de la peinture.

L’altération de sa surface justifie la datation de l’objet. Quant au stuc et aux pigments utilisés, ils sont caractéristiques de sa provenance. Pour Bertrand Duboscq, la synthèse de tous ces éléments « évoque une forte authenticité de l’objet ».

Autrement dit, la statue litigieuse est bien une divinité maya datable de la période classique (soit entre 550 et 950 après J.-C.), conformément à ce qu’avait indiqué Jacques Blazy, expert de la vente.

Quelques jours après la vente du 21 mars, le gouvernement mexicain avait affirmé que 67 des 207 pièces mises aux enchères étaient de fabrication récente. Tandis que l’Institut national d’anthropologie et d’histoire de Mexico déposait plainte pour récupérer les 140 pièces authentiques.

Légende photo

Grande divinité assise Culture Maya, Région du Rio Bec ? ou Chenes, Mexique Période Classique, 550 à 950 après J.-C. Stuc polychrome H. 156,5 cm © Etude Binoche et Giquello www.binocheetgiquello.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque