Samedi 7 décembre 2019

La Cène de Léonard de Vinci de Tongerlo nécessite une « restauration urgente »

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 14 décembre 2017 - 326 mots

TONGERLO (BELGIQUE) [14.12.17] - Après avoir attribué une partie de la Cène de l’abbaye de Tongerlo comme étant de la main de Léonard de Vinci, l’historien de l’art néerlandais Jean-Pierre Isbouts tire la sonnette d’alarme sur l’état de détérioration avancé de la toile.

Spécialiste de de Vinci, professeur aux États-Unis, l’historien de l’art Jean-Pierre Isbouts pense avoir authentifié une peinture murale comme étant de la main du maître italien, du moins en partie. Il a fait cette découverte en réalisant une première analyse de cette copie réalisée pour l’abbaye de Tongerlo édifiée au XVIe siècle, près d’Anvers. Jusqu’ici la copie de la célèbre Cène était attribuée aux élèves de Léonard de Vinci. Les noms des milanais Andrea Solari et Giampietrino étaient avancés. Les couleurs de la Cène flamande se sont estompées avec le temps. Seuls 20 % de la peinture murale restent visibles. Selon l’expert, une analyse détaillée et une restauration complète de l’œuvre doivent donc être réalisées.

Afin d’avoir « la preuve irréfutable » que Léonard de Vinci a participé à son exécution, il faudrait procéder à une analyse par rayonnement infrarouge, explique le prieur Kris De Brabander. Pour cela, il faudra vraisemblablement procéder à une levée de fonds auprès de financeurs privés, et attendre le feu vert de l’Institut royal d’histoire de l’art à Bruxelles.
Des moyens devraient être alloués à sa restauration, dont le coût est estimé à 500 000 euros. La somme devrait être versée directement à l’abbaye qui supervisera le projet.

La peinture murale du XVIe siècle est protégée comme bien mobilier depuis 1986. Reconnue comme « patrimoine majeur » ainsi que l’a rappelé lundi Sven Gatz, ministre flamand de la Culture, elle pourrait « bénéficier de subsides régionaux pour les frais de conservation et de restauration ». Jean-Pierre Isbouts a cependant fait appel à des partenaires privés, estimant qu’il fallait agir au plus vite. Plus d’une dizaine d’entreprises et d’organisations se sont manifesté depuis l’appel lancé samedi dernier par l’universitaire.

Légende photo

La Cène, attribuée à Léonard de Vinci - Abbaye de Tongerlo, Belgique - XVIe - Huile sur toile - 418 cm x 794 cm - On a sauvé la dernière Cène lors de l'incendie de l'abbaye de Tongerlo le 28 avril 1929, mais dans la grande précipitation la toile fut découpée et roulée dans le mauvais sens ; ce qui nécessita une profonde restauration de cette œuvre magistrale de huit mètres de long © Photo Web Gallery of Art | Photo sous Licence Domaine public CC0 1.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque