Dimanche 17 novembre 2019

La Bulgarie s’insurge contre l’exposition pour « l’Europe sans barrière »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 janvier 2009 - 270 mots

SOFIA (BULGARIE) [22.01.09] – Outré par le symbole choisi pour représenter la Bulgarie, le gouverneur de la Banque nationale bulgare menace de boycotter une réunion à Prague si la sculpture n’est pas retirée.

L’Europe ne semble pas prête à rire d’elle-même, au grand regret de l’auteur d’« Entropa ».
Ivan Iskrov, gouverneur de la Banque nationale bulgare (BNB) a sollicité l’aide de son homologue tchèque Zdenek Tuma, afin de retirer « ce symbole outrageant la dignité nationale bulgare » a-t-il déclaré. Ce dernier menace de boycotter la prochaine rencontre des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays membres de l’UE, qui aura lieu dans la capitale tchèque les 3 et 4 avril, rapporte l’AFP.

Après avoir suscité la colère et offensé plusieurs pays d’Europe caricaturés par l’artiste David Cerny, la sculpture « Entropa » a été recouverte d’un drap noir dans la nuit de lundi à mardi. « Nous en sommes informés, mais cela ne suffit pas et nous maintenons notre demande » a expliqué le service de presse de la BNB. Représentée par un territoire recouvert de toilettes à la turque, la Bulgarie avait officiellement demandé le retrait de cette œuvre offensante la semaine dernière. Le président tchèque, Vaclav Klaus, a par ailleurs appelé son gouvernement « à publiquement désavouer cette malheureuse affaire ».

Le Premier ministre Alexandr Vondra, avait quant à lui souhaité laisser l’œuvre en place jusqu’à fin juin, au nom de la liberté d’expression.
La Slovaquie a elle aussi protesté contre cette sculpture qui inaugure la présidence tchèque de l’Union européenne, mais a néanmoins accepté les excuses présentées par la République Tchèque.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque