Helly Nahmad en semi-liberté cinq mois après son incarcération

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2014 - 187 mots

OTISVILLE (NEW YORK, ETATS-UNIS) [10.12.14] - Le marchand d’art Hillel Nahmad, dit Helly, est sorti de la prison où il était incarcéré depuis le mois de juin 2014 et a été transféré dans un foyer de réinsertion dans le Bronx. Cette semi-liberté lui permet de revenir aux affaires.

Condamné à un an d’emprisonnement pour son implication dans une affaire de paris sportifs clandestins, le jeune galeriste new-yorkais Helly Nahmad avait été incarcéré en juin 2014 dans la prison d’Otisville (New York). Sans même avoir purgé la moitié de sa peine, il aurait été « libéré » de prison en novembre dernier, relate le New York Observer.

D’après son avocat, Benjamin Brafman, « le transfert est conforme au règlement de l’administration pénitentiaire (Bureau of Prisons) pour quelqu’un qui a purgé sa peine d’emprisonnement sans incident ». Helly Nahmad est autorisé à quitter le centre pour travailler.

Cette libéralité est d’autant plus surprenante que les juges avaient refusé, à l’époque du procès, d’épargner la prison à Helly Nahmad qui proposait une peine d’intérêt général, en investissant 100 000 dollars dans la création d’un programme d’éducation artistique à destination des enfants défavorisés.

Légende photo

Hillel Nahmad dit Helly © Photo : Patrick McMullan

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque