Vendredi 6 décembre 2019

Fermeture historique de la cathédrale Saint-Paul face aux indignés britanniques

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 octobre 2011 - 375 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [27.10.11] – Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la cathédrale Saint-Paul a fermé ses portes. Les autorités religieuses évoquent des problèmes de sécurité et des risques sanitaires liés au campement des « indignés », qui occupent les abords du bâtiment depuis le 15 octobre. Les manifestants soupçonnent quant à eux des pressions extérieures.

La cathédrale Saint-Paul a fermé ses portes vendredi 21 octobre jusqu’à nouvel ordre. Cette décision, « sans précédent dans l’époque moderne » d’après le doyen Graeme Knowles, est liée aux problèmes pratiques causés par le campement de manifestants installés aux abords de l’édifice. D’après l’ecclésiastique, les tentes gênent l’accès à la cathédrale et les divers poêles et feux augmentent les risques d’incendie. Il assure que cette décision a été prise à contrecœur mais qu’il s’agit d’un problème de santé publique. Les risques concernent en effet le personnel de la cathédrale, les visiteurs et les occupants du camp.

Depuis le 15 octobre, des « indignés » occupent le parvis de Saint-Paul sur le modèle du mouvement new-yorkais Occupy Wall Street. Alors que la police les empêchait de pénétrer dans la Bourse de Londres, les manifestants se sont réfugiés autour de l’église. Les autorités religieuses les ont alors soutenus, en demandant qu’on les laisse monter leurs tentes aux alentours. Mais le camp a rapidement triplé de volume et accueille à présent plus de deux cents personnes. Déçus par la décision de fermeture, les manifestants n’ont cependant pas l’intention de partir pour le moment malgré la demande du doyen. Ils assurent faire de leur mieux pour que leur installation ne gêne pas le fonctionnement du lieu de culte. Ils estiment leur campement sûr, pacifique, bien organisé et affirment « avoir respecté toutes les consignes ».

Face au revirement des religieux, certains indignés soupçonnent d’importants donateurs d’avoir exercé des pressions sur la cathédrale. L’église reçoit en effet des fonds de plusieurs banques de la City. Le révérend Graeme Knowles a quant à lui affirmé que cette décision était purement pratique et ne remettait pas en cause le soutien de Saint-Paul aux manifestants. « L’Eglise doit se tenir aux côtés de ceux qui recherchent l’égalité et la probité financière. Nous sommes à leurs côtés. Le débat sur une société plus juste est au cœur de notre action à Saint-Paul » a-t-il déclaré.

Légende photo

Le dôme de la cathédrale Saint-Paul vu depuis la Tate Modern, Londres - © photo Bernard Gagnon - 2007 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque