Dimanche 29 novembre 2020

Questions à… Hana Chidiac

Commissaire de l'exposition

L'ŒIL

Le 14 février 2011 - 191 mots

Comment l’idée de ce projet a-t-elle émergé ? 
Les collections d’Afrique du Nord et du Proche-Orient du musée du quai Branly comptent, parmi elles, de magnifiques costumes de femmes orientales… C’est devant cet ensemble de pièces qu’est née l’idée d’organiser une exposition consacrée à l’art vestimentaire des paysannes et des Bédouines du Proche-Orient, aujourd’hui largement méconnu. 

Pourquoi avez-vous souhaité cette collaboration avec le couturier Christian Lacroix ? 
Au fil des mois, j’ai souhaité enrichir le concept du projet. Deux idées se sont imposées d’elles-mêmes : placer l’exposition dans une dimension historique en intégrant au parcours une exceptionnelle robe d’enfant du xiiie siècle et lui insuffler une dimension artistique en faisant appel à un artiste de renom. Un créateur qui soit sensible à la mémoire du passé, aux métissages des cultures, aux arts de la Méditerranée… Le nom du talentueux créateur arlésien a fait l’unanimité. 

À travers la présentation de ces costumes, quel message avez-vous souhaité délivrer ? 
En dévoilant la richesse de ces traditions vestimentaires, un hommage indirect est rendu aux femmes qui ont inventé, durant des siècles, des modes pour pouvoir se montrer et se faire connaître du monde extérieur.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°633 du 1 mars 2011, avec le titre suivant : Questions à… Hana Chidiac

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque