Dimanche 27 septembre 2020

Exhumation de la prétendue tombe de l’apôtre Saint Philippe

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 juillet 2011 - 217 mots

PAMUKKALE (TURQUIE) [28.07.11] – Une équipe d’archéologues prétend avoir retrouvé la tombe de Saint Philippe en Turquie. Saint Philippe aurait été l’un des douze apôtres de Jésus Christ et sa tombe aurait été découverte dans les décombres d’une église.

C’est en Turquie, dans la province de Denizli près du site de Pamukkale, qu’était enfouie la tombe de Saint Philippe l’apôtre. Un groupe d’archéologues affirme l’avoir retrouvée parmi les décombres d’une église. Ils étaient à sa recherche depuis plusieurs années.

Francesco d’Andria qui dirigeait les fouilles a indiqué que la tombe n’avait pas encore été ouverte, mais que sa structure et ses inscriptions prouvent qu’elle est bien celle de Saint Philippe. Il a également précisé que l’apôtre avait été martyr et que sa tombe deviendrait une importante destination de pèlerinage pour les Chrétiens. « Cette découverte est d’importance majeure pour l’archéologie et le monde chrétien ».

L’agence Anatolie, qui a révélé cette découverte, a rappelé que Philippe aurait évangélisé la Grèce et la Syrie avant de s’arrêter en Phrygie, dans l’actuelle Turquie. Là, il aurait été lapidé puis crucifié par les Romains dans la « cité sacrée », antique Hiérapolis et actuelle Pamukkale. Selon la légende, une tombe octogonale appelée « le Martyrium », aurait été érigée pour lui après sa mort, à l’endroit même de son martyr.

Légende photo

Hierapolis - © photo Ana Raquel Hernandes - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque