10 sep. - 25 jan. 14-15

London Tate Britain

Turner tardif : la peinture rend libre

La Tate Britain consacre une exposition aux dernières années du peintre de génie William Turner (1775-1851), période de création de ses plus grandes œuvres.

Joseph Mallord William Turner (1775-1851), fils de barbier né à Londres, entre à la Royal Academy à l’âge de 14 ans, avant d’y devenir professeur en 1807. Sa carrière est marquée par une grande productivité et diversité, le peintre s’adonnant également au dessin, à la gravure et à l’aquarelle. C’est cours de ses dernières années, de 1835 à 1850, que Turner réalise certaines de ses œuvres les plus emblématiques et connait son apogée sur le marché de l’art. L’exposition organisée à la Tate Britain met justement en lumière l’importance de ces quinze années d’intense créativité artistique, en présentant des œuvres majeures telles que Ancient Rome : Agrippina Landing with the Ashes of Germanicus, The Wreck Buoy ou Heidelberg : Sunset. Temps fort du parcours, la célèbre série de neuf huiles « Square Canvases », qui suscita une vive polémique lors de sa réception, est réunie pour la première fois en en un même lieu. Aux côtés des huiles de grand format, dessins, gravures et aquarelles illustrent toute la palette des matériaux et des techniques, comme la radicalité de la démarche de l’artiste que son contemporain, le théoricien de l’art John Ruskin, qualifiait de « plus grand de notre temps ».

Informations pratiques
TATE BRITAIN

Millbank
London SW1P 4RG
Royaume-Uni

Contact
+44 (0)2 078 878 000

www.tate.org.uk

Articles liés à cet évènement

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque